« Logiciels et services : la crise sera moins forte qu'en 2009 »

Franck Nassah, Senior Vice Président Opérations, Pierre Audoin Consultants

En ce début d'année, l'avalanche de résultats financiers nous montre un exercice 2011 positif, à de rares exception près, dans le monde des logiciels et services. Les effets de la crise ne sont pas encore visibles, mais ça ne saurait tarder, comme nous le montrent les chiffres et les analyses du cabinet Pierre Audoin Consultants.

Distributique.com : Vous prévoyez 0,9% de croissance pour les logiciels et services en France en 2012, comment expliquer une telle décélération par rapport aux 3,2% de croissance enregistrés par ce secteur en 2011 ?

Franck Nassah : Le ralentissement des investissements informatiques est évidemment lié à la crise économique. Nous avons d'ailleurs abaissé notre prévision d'un peu plus d'un point, c'était 2,3% au mois de septembre dernier, nous arrivons maintenant à 0,9%. 2011 fut plutôt une bonne année, avec une arrivée très progressive de la crise : des inquiétudes au retour des vacances  d'été 2011, mais l'apparition de décalage de projets décalés à partir du mois de décembre dernier. Sachant que cette baisse se retrouve essentiellement dans la partie conseil et intégration, c'est là où les coupes budgétaires peuvent s'opérer le plus facilement. :

Il faut néanmoins distinguer deux éléments dans l'activité des SSII : la prise de commande, qu'on appelle le « booking » et les revenus, ces derniers peuvent être lissés dans le temps, comme les contrats d'infogérance établis sur plusieurs années. Il ne faut pas confondre les deux indicateurs. Les résultats positifs que l'on voit actuellement portent sur le chiffre d'affaires de l'année 2011. C'est la partie revenus. Le booking, avec une baisse de commandes depuis la fin de l'année se reflètera à partir du deuxième trimestre de cette année 2012 dans l'activité des SSII ? Ce seront les premiers effets de la crise dans le monde des logiciels et des services. Toutefois, les sociétés très focalisées sur l'infogérance seront moins impactées. Et la crise devrait être moins forte qu'en 2009.

Un budget sera très directement, et rapidement, impacté dans les entreprises clientes des SSII, celui de l'assistance technique. Les personnels concernés peuvent être facilement réduits, quand ils sont en régie, à la journée. Dans certains secteurs comme la banque, cette assistance technique est particulièrement forte, ce secteur sera donc encore plus frappé. Les banques dépendant fortement de l'IT pour leur organisation, sont les plus sensibles en période de crise.

Distributique.com : Autre chiffre frappant dans votre étude, l'Europe aurait 2,1% de croissance des logiciels et services pour 2012 contre 2,6% en 2011, elle semble moins affectée que la France, comment l'expliquez-vous ?

Franck Nassah : Très simplement par le poids de l'Allemagne. C'est elle qui assure la croissance de l'Europe de l'Ouest. Son économie, son industrie, se portent très bien et donc tirent la croissance. Autre progression à regarder de près, celle de la Grande Bretagne, où 2012 sera bien meilleure que 2011. Mais les deux dernières années, il y a eu beaucoup de décroissance, le secteur public a restreint ses budgets de manière drastique, donc, quand on a 1% de croissance, c'est avant tout un rattrapage des années précédentes. En 2012, la Grande-Bretagne aura à peu près la même croissance que la France dans les logiciels et services, mais elle part de plus bas.

Distributique.com : Comment réagissent les DSI que vous interrogez face à ce début de crise ?

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité