Magellan Partners accélère sur les rachats pour développer sa maitrise technologique

« Il n’est plus possible d’assurer des missions de conseil pour accompagner une entreprise dans sa transformation digitale sans maîtriser également les technologies et savoir les mettre en œuvre », explique Didier Zeitoun, le président de Magellan Partners.  Crédit photo : D.R.

« Il n’est plus possible d’assurer des missions de conseil pour accompagner une entreprise dans sa transformation digitale sans maîtriser également les technologies et savoir les mettre en œuvre », explique Didier Zeitoun, le président de Magellan Partners. Crédit photo : D.R.

Le groupe de conseil en organisation et SI Magellan Partners vise 75% de chiffre d'affaires supplémentaires d'ici 2025, notamment en développant ses capacités à réaliser des déploiements chez les clients. Dans cette optique, il dispose d'une enveloppe de 100 M€ dédiée à la croissance externe déjà entamée par trois rachats.

« Depuis 2015, l'analyse que nous faisons est qu'il n'est plus possible d'assurer des missions de conseil pour accompagner une entreprise dans sa transformation digitale sans maîtriser également les technologies et savoir les mettre en oeuvre », explique Didier Zeitoun, le président de Magellan Partners. Dans la logique de cette vision, l'entreprise qu'il dirige a en peu de temps nettement développé ses capacités à intervenir elle-même sur les SI des clients. En février dernier, elle a racheté Daveo (28 M€ de CA, 300 collaborateurs), une société qui renforce son offre en matière de product management et lui apporte une maitrise des plates-forme AWS et Google Cloud. Au moins de juin précédent, Magellan Partners avait déjà mis la main sur Axyus (15,7 M€ de CA, 150 collaborateurs), un concepteur d'applications et d'outils sur mesure répondant aux besoins des acteurs publics français. En février 2021, enfin, le groupe avait jeté son dévolu sur Keralia Consulting (5 M€ de CA, 40 collaborateurs), rebaptisé depuis Yunit, un intervenant dans le domaine de l'entreprise service management à la pointe sur les technologies de Servicenow.

350 M€ de chiffre d'affaires à l'horizon 2025

Toutes ces rachats ont été réalisés dans le cadre du plan stratégique 2021 - 2025 de Magellan Partners. « Il prévoit une croissance organique sur tous nos métiers et de la croissance externe pour nous développer plus rapidement sur de nouvelles activités », détaille Didier Zeitoun. L'objectif est de propulser les revenus du groupe de conseil en organisation et système d'information à 350 M€ et le nombre de ses salariés à 3000 personnes d'ici la fin de ces quatre dernières années. Acquisitions comprises, le chiffre d'affaires de l'entreprise atteint actuellement 200 M€ et son effectif productif 1800 collaborateurs. Cette dernière s'attend à enregistrer 230 M€ de facturations en 2022.

En 14 ans d'existence, Magellan Partners a réalisé une dizaine d'acquisitions. Auparavant, ces opérations étaient financées via des prêts bancaires classiques. En janvier 2021, le groupe s'est rapproché du fonds d'investissement Capza qui lui a octroyé une enveloppe de 100 M€ moyennant une entrée dans son capital à hauteur de 4%. De quoi continuer de saisir de nouvelles opportunités alors que « depuis trois à quatre ans beaucoup plus de sociétés manifestent l'envie de s'adosser à des acteurs de taille plus importante qu'elles », constate Didier Zeitoun.

Deux nouveaux rachats possibles d'ici cet été

A l'heure actuelle Magellan Partners est en phase de négociations avancées concernant deux dossier de reprise qui pourraient aboutir ou non d'ici cet été. L'un concerne un acteur du conseil intervenant sur des secteurs où Magellan Partners n'est pas présent ou peu. Le second cible une entreprise qui lui permettrait de renforcer son activité autour de SAP, de la BI et de l'IoT.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité