Malt lance Tech Trends pour analyser l'activité des indépendants de l'IT

La plate-forme de mise en relation Malt a analysé les métiers des freelances inscrits sur son service ainsi que les missions réalisées au cours premier semestre 2019. (Crédit : Malt)

La plate-forme de mise en relation Malt a analysé les métiers des freelances inscrits sur son service ainsi que les missions réalisées au cours premier semestre 2019. (Crédit : Malt)

Développé par Malt, une plateforme mettant en relation des entreprises avec des freelances du numérique, Tech Trends analyse l'activité des indépendants du secteur numérique et identifie les besoins des entreprises sur le marché français. L'outil identifie les compétences technologiques les plus recherchées, les métiers IT émergents ou pénuriques ainsi que les taux journaliers moyens pratiqués par les freelances en France.

Co-fondée par Vincent Huguet et Hugo Lassiège, Malt est une plate-forme qui met en relation des freelances IT avec des entreprises en quête de talents. Depuis 2013, plus de 150 000 indépendants et 90 000 entreprises de la tech y sont inscrits. L'entreprise vient d'annoncer le lancement d'un outil d'analyse qui devrait aider les professionnels à mieux comprendre le paysage technologique en France et ses évolutions. Réactualisé tous les six mois, le service Tech Trends dresse une analyse des compétences actuelles et futures les plus recherchées dans le numérique, avec les taux journaliers moyens des freelances pratiqués en France. Deux outils de visualisation interprètent les données recueillies. D'un côté, un index dresse un classement des tendances technologies du marché et de leurs évolutions notables. Pour cela, un top 10 expose les compétences techniques les plus en vogue sur le marché des indépendants et ce dans différents domaines (développement informatique, gestion des infrastructures, management de projet, etc.).


Malt Tech Trends a établi un classement des langages de développement les plus demandés en France. (Source : Malt Tech Trends)

De l'autre, Quadrant, un service basé sur les volumes des recherches effectuées sur la plateforme permet aux entreprises d'anticiper leurs besoins et de comprendre quels sont les profils de freelances qu'elles vont se disputer avec leurs concurrents. Dans cette optique, leurs compétences métiers sont répertoriées dans quatre grandes catégories. Les technologies établies qui correspondent logiquement à celles les plus communes du marché de la tech, celles dites « trendy » représentant les plus pénuriques du moment. Les deux autres disciplines identifiées par Tech Trends donnent un aperçu des domaines d'expertise en progression ainsi que des spécialités en perte de vitesse et/ou peu utilisées.

Un descriptif des tarifs des freelances en France

Enfin, outre l'analyse des besoins, métiers et projets, Tech Trends aide également les entreprises a calculer les tarifs pratiqués par les freelances IT sur le territoire selon les métiers et niveaux d'expertises. La répartition des TJM (taux journalier moyen) couvre les 5 principaux pôles technologiques français, pour que chacun trouve dans cette représentation les données qu'il recherche.Les trois catégories présentant la plus grande disparité de TJM sont les data scientists les administrateurs de systèmes et de bases de données. Les disciplines présentant les prix les plus harmonisés sont les développeurs mobile et front-end. Le TJM médian dans la capitale reste celui présentant les plus fortes variations.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité