Mandriva en liquidation

La société créée pour supporter la distribution Linux Mandriva, réorienté sur la gestion de parc avec Pulse, vient de fermer ses portes. (capture : Mandriva 2009 Spring avec KDE 4.2)

La société créée pour supporter la distribution Linux Mandriva, réorienté sur la gestion de parc avec Pulse, vient de fermer ses portes. (capture : Mandriva 2009 Spring avec KDE 4.2)

Clap de fin pour Mandriva. La société créée en 1998 sous le nom de MandrakeSoft pour proposer l'une des 1ères distributions Linux conviviales pour postes de travail vient d'être mise en liquidation judiciaire.

Après bien des vicissitudes et des difficultés financières dont elle avait jusque-là réussi à s'extraire, la société Mandriva a finalement tiré le rideau la semaine dernière. Le greffe du tribunal de commerce de Paris nous a confirmé qu'elle avait été mise en liquidation judiciaire le 20 mai. Depuis quelques temps, la structure concentrait son activité sur Pulse 2, sa solution de gestion de parcs informatiques. Il y a un an, elle s'était alliée à QNAP, le fournisseur taïwanais de solutions de stockage NAS, après avoir amélioré sa solution financière fin 2013.

La société avait été fondée en 1998 sous le nom de MandrakeSoft par Gaël Duval, Jacques Le Marois et Frédéric Bastok pour livrer l'une des premières distributions Linux pour postes de travail simple d'accès pour l'utilisateur. Sur le terrain, cette « distro » pionnière créée par Gaël Duval n'a pas réussi se faire une place dans un univers entièrement phagocyté par Windows et la société qu'il la supportait n'a pas su placer ses pions sur le marché des OS serveurs comme Red Hat l'a fait. Elle fut ensuite concurrencée par d'autres distributions, Ubuntu notamment, adoptée plus largement.

OpenMandriva, PCLinux OS et Mageia

Devenue Mandriva au printemps 2005, la société a engagé l'année suivante un plan social, s'est séparé de son co-fondateur Gaël Duval et a lancé son outil de télédistribution Pulse. Elle a poursuivi son parcours avec des hauts et des bas, notamment menacée de faillite courant 2012.

Sur son blog, Gaël Duval prend acte de la disparition de la société qu'il a créée en indiquant que Mandriva avait tourné la page de la distribution Linux devenue OpenMandriva. Il évoque par ailleurs les forks PCLinuxOS et Mageia.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité