Un exemple en modélisation des données concernant l’un des 75 schémas verticaux d’ADRM. (Crédit : ADRM)

Un exemple en modélisation des données concernant l’un des 75 schémas verticaux d’ADRM. (Crédit : ADRM)

Microsoft a mis la main sur ADRM, un éditeur spécialisé dans la conception de modèles de données industriels. Objectif : accompagner les grandes entreprises dans la gouvernance et la qualité des données servant à alimenter les projets en apprentissage automatique et datalakes.

Déjà partenaire de Microsoft depuis une dizaine d'années, l'éditeur ADRM originaire de Caroline du Nord a été racheté par ce dernier. ADRM propose une technologie permettant aux grandes entreprises de mieux connaitre et analyser l'empreinte informationnelle servant aux traitements des données notamment à des fins de qualité et de gouvernance. Microsoft compte en particulier adosser la solution d'ADRM avec Azure dans le cadre de projets d'apprentissage machine et datalakes.

« Depuis l'année dernière, nous travaillons en étroite collaboration avec l'équipe Azure, nous sommes donc ravis à l'idée de permettre aux entreprises de combiner les modèles de données industriels complets d'ADRM avec les ressources de stockage et le calcul illimitées d'Azure pour alimenter la prochaine génération de lacs de données connectés, entrepôts de données modernes, analytique approfondi et AI / ML », a expliqué dans un billet Kevin Schofield, CEO d'ADRM. Et le vice-président corporate de l'entité Azure Global Industry de préciser de son côté : « La combinaison de modèles industriels complets d'ADRM avec un stockage et un calcul illimités à partir d'Azure permet la création d'un lac de données connectés où les données de plusieurs secteurs d'activité peuvent être harmonisées ensemble plus rapidement. Avec Microsoft Azure, ces capacités seront livrées à grande échelle, permettant à nos clients d'accélérer les progrès numériques et de réduire les risques dans diverses initiatives majeures ».

La gestion des données au coeur des enjeux des géants du cloud

Cette acquisition d'ADRM par Microsoft intervient au moment où d'autres poids-lourds du cloud montent aussi au créneau pour faciliter a gestion des données cloud à grande échelle dans les entreprises. Avec notamment en février le rachat par AWS de DataRow pour simplifier la création de visualisation des enregistrements stockés dans Redshift, ou encore de Google avec Cornesterstone pour faciliter la migration des applicatifs mainframe vers le cloud.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité