Microsoft facilite les migrations des applications VMware vers Azure

Le service Azure Migrate que Microsoft va ouvrir la semaine prochaine permet de visualiser les dépendances des applications tournant dans des VM VMware. (crédit : Microsoft)

Le service Azure Migrate que Microsoft va ouvrir la semaine prochaine permet de visualiser les dépendances des applications tournant dans des VM VMware. (crédit : Microsoft)

Face à AWS, son grand rival dans le cloud public, Microsoft dégaine VMware virtualization on Azure et Azure Migrate pour aider les entreprises à faire migrer leurs applications sous VMware dans ses infrastructures publiques.

Microsoft ajoute à son cloud public Azure des services pour aider les entreprises à y transférer leurs charges de travail virtualisées avec les technologies VMware. Ces annonces interviennent une semaine avant celles qu'AWS s'apprête à faire sur sa conférence re:Invent qui se tiendra à Las Vegas du 27 novembre au 1er décembre. AWS et Microsoft sont les 2 premiers acteurs du cloud, AWS en restant pour l'instant le numéro 1 incontesté. Avec VMware virtualization on Azure, annoncé en version bêta, Microsoft fait tourner la technologie de virtualisation de VMWare sur des serveurs bare metal et concurrence ainsi directement VMware Cloud sur AWS, offre similaire ouverte cet été après une phase bêta. L'objectif de cette offre, qui sera ouverte en disponibilité générale en 2018, est de pouvoir migrer dans le cloud, sans avoir à les modifier, des applications qui fonctionnent pour l'instant parfaitement en environnement VMware. Les entreprises pourront ensuite connecter ces applications à d'autres services Azure. La disponibilité générale de ce service interviendra en 2018.

En conjonction avec Azure Site Recovery et Backup

Pour faciliter la migration, Microsoft ouvre un autre service, Azure Migrate. Celui-ci est accessible dès la semaine prochaine pour aider les administrateurs à transférer des applications sous VMware vers le cloud et à mettre en place backup et restauration en recourant à d'autres services Azure tels que Site Recovery et Backup. Les entreprises déploieront Azure Migrate dans leur datacenter privé pour analyser les charges de travail VMware qui y tournent. Le service permet de visualiser les dépendances des applications multi-VM. Les administrateurs pourront ainsi effectuer des regroupements logiques et dresser des priorités sur la migration. Azure Migrate établit l'utilisation des CPU, de la mémoire, des disques et du réseau. Il fournit aussi des indications sur le redimensionnement possible et des informations sur les coûts qui permettront, le cas échéant, de faire des économies, souligne dans un billet, Corey Sanders, directeur du compute sur Azure.

Les entreprises souhaitant accéder en mode bêta aux technologies VMware sur des serveurs bare-metal Azure doivent contacter Microsoft. « Héberger la pile VMware dans le cloud public n'offre pas les mêmes réductions de coûts et la même agilité que des services cloud natifs », reconnaît Corey Sanders. « Mais cette option vous fournira une flexibilité supplémentaire dans votre transition vers Azure », ajoute-t-il.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité