Microsoft Ignite : des outils d'analyse et de gestion du cloud hybride en tête d'affiche

Lors de la conférence Ignite, Satya Nadella, CEO de Microsoft, a dévoilé des outils d'analyse et de gestion du cloud hybride en tête d'affiche. (Crédit : Microsoft)

Lors de la conférence Ignite, Satya Nadella, CEO de Microsoft, a dévoilé des outils d'analyse et de gestion du cloud hybride en tête d'affiche. (Crédit : Microsoft)

A l'occasion de son événement Ignite, Microsoft a présenté plus en détails Arc, sa solution d'exécution des services Azure dans d'autres cloud. Mais l'éditeur a également lancé Synapse Analytics, solution d'analyse et de datawarehouse pour compléter ses outils existants. Des projets sur le quantique et l'intelligence artificielle ont aussi été annoncés.

L'événement Ignite de Microsoft attire traditionnellement plus de développeurs, mais les technologies exposées sont de plus en plus pertinentes pour les DSI qui développent des stratégies de cloud computing. Lors de l'édition 2019 à Orlando la semaine dernière, Microsoft a dévoilé une approche de l'analyse et de datawarehouse, Azure Synapse Analytics, ainsi qu'une méthode d'exécution des services Azure dans d'autre clouds, Azure Arc. Il a également parlé d'une offre d'informatique quantique en tant que service et a présenté certaines technologies d'intelligence artificielle qui feront bientôt leur entrée dans les services cloud de l'entreprise.

Avec Azure Synapse Analytics, Microsoft a pris son Azure SQL Data Warehouse et augmente le volume pour traiter des pétaoctets de données dans son cloud. Certaines fonctionnalités - telles que le masquage dynamique des données et la sécurité au niveau de la colonne et de la ligne pour fournir un contrôle d'accès granulaire - sont déjà généralement disponibles, tandis que d'autres - notamment les intégrations avec Apache Spark, Power BI et Azure Machine Learning - sont encore en avant-première. D'autres capacités incluent l'ingestion de données en continu et l'analyse en continu directement dans le datawarehouse, ainsi qu'un espace de travail unifié pour la préparation et la gestion des données. L'une des premières entreprises à l'utiliser est Unilever.

La promesse du quantique

Alors qu'Azure Synapse consiste à aider les entreprises à obtenir toutes leurs données en un seul endroit, Azure Arc va les aider à les répartir en utilisant une interface commune pour gérer les tâches exécutées dans le nuage Azure et les charges de travail hébergées sur site ou dans d'autres environnements cloud. Selon Microsoft, Azure Arc étend les capacités de gestion existantes telles qu'Azure Resource Manager, Cloud Shell ou Policy aux serveurs Linux et Windows et aux clusters Kubernetes. L'idée étant de convaincre les DSI de la facilité de faire tourner une capacité de calcul supplémentaire dans le cloud lorsque les ressources sur site sont épuisées. Pour l'instant, le service est en avant-première : les entreprises peuvent l'essayer gratuitement, sans garantie.

Azure Quantum a peut-être été l'annonce la plus éloignée de la thématique d'Ignite de la semaine : Microsoft s'est joint à IBM pour proposer d'exécuter des applications d'informatique quantique dans le cloud, mais sur une base expérimentale plutôt que commerciale. En théorie, l'informatique quantique offre un raccourci algorithmique pour résoudre bon nombre des problèmes d'optimisation qui prennent le plus de temps - brisant de nombreux systèmes de cryptage en plein dans le marché. Dans la pratique, les ordinateurs quantiques d'aujourd'hui manquent de puissance et ont tendance à tomber en panne avant d'avoir terminé leur travail.

Entre coup de com' et expérimentations

Microsoft a déclaré que ses scientifiques avaient mis au point un moyen de contrôler jusqu'à 50 000 qubits - l'unité de calcul de base d'un ordinateur quantique - en utilisant seulement trois fils et une puce d'un demi-pouce carré refroidie à près du zéro absolu. Ce sera utile si jamais quelqu'un parvient à construire un ordinateur de 50 000 qubits, mais pour l'instant, il s'agit plus d'un coup de com'. IBM, Intel et Google, les chefs de file dans le domaine, ont chacun fait la démonstration d'ordinateurs quantiques avec une cinquantaine de qubits.

Les DSI clairvoyants qui n'ont pas les moyens de se payer leur propre matériel quantique sont rassurés : les services hébergés tels qu'Azure Quantum de Microsoft et Q Experience d'IBM offrent un aperçu abordable de ce qui pourrait devenir les environnements de développement logiciel du futur. Et jusqu'à ce que les véritables ordinateurs quantiques deviennent plus largement disponibles, ces services et les simulateurs matériels sur site tels que le Quantum Learning Machine du fabricant français de serveurs Atos offrent la possibilité de tester l'applicabilité de l'informatique quantique à certains des problèmes d'optimisation commerciale les plus difficiles à résoudre.

Lancement du projet Cortex

Le projet Cortex n'est pas encore disponible, mais plus terre à terre. C'est le nom que l'éditeur a donné à un nouveau service d'intelligence artificielle destiné à Teams, Outlook et Office, qui offrira aux utilisateurs des informations à la demande pouvant répondre à leurs besoins. Microsoft offre déjà des fonctionnalités similaires basées sur l'IA dans certaines de ses applications, dont la fonctionnalité « Insights » dans Outlook qui suggère des personnes à contacter ou des tâches à suivre, et le projet Cortex vise à étendre cette offre. Bien que tout se passe en coulisse pour l'utilisateur final, les DSI devront s'assurer que les contrôles d'accès sont bien gérés et que les données sont correctement étiquetées pour que Cortex puisse savoir qui peut et est autorisé à voir quoi.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité