Microsoft rend Azure plus accessible

Pour étendre le nombre d'utilisateurs de sa base de données dans le cloud, Azure, Microsoft réduit ses tarifs et abaisse le seuil d'accès au-dessous de 100 Mo. Un changement du aux remarques des utilisateurs et à l'évolution des modes d'usage, selon l'éditeur.

Les tarifs d'utilisation du service de base de données SQL Azure viennent d'être revus à la baisse par Microsoft. L'éditeur a également lancé une option pour ouvrir ce service aux clients souhaitant accéder à moins de 100 Mo. Steven Martin, directeur général, responsable de la planification pour Windows Azure, a communiqué la semaine dernière les prix révisés. Dans un billet, il indique que les utilisateurs vont bénéficier d'une économie de 48% à 75% pour les bases de données de plus de 1 Go (48% pour les bases de 5 Go tarifées 25,99 $ par mois contre 49,95 $ précédemment, 75% pour celles 25 Go, par exemple, désormais à 75,99 $ contre 299,97 $, ce qui, dans ce cas, met le Go à 3,04 $). Quant à l'option 100 Mo, elle permettra de commencer à utiliser SQL Azure pour la moitié du précédent coût, en fournissant malgré tout la totalité des fonctionnalités. Cela inclut la haute disponibilité, la tolérance aux pannes, le provisionning, l'évolutivité de la base, la connexion aux bases installées sur site et le SLA complet. 

Ces deux modifications dans l'offre SQL Azure de Microsoft résultent des remarques communiquées par les utilisateurs et de l'évolution des modèles d'usages, explique Steven Martin. Au cours des dix-huit mois écoulés, deux usages se sont dégagés. En premier lieu, de nombreux projets démarrent modestement mais ils ont besoin de grossir rapidement. D'où la possibilité offerte d'accéder à des déploiements plus larges à moindre coût. « A mesure que votre base de données grossira, le prix par Go baissera de façon significative », assure le responsable de Microsoft. Deuxièmement, de nombre clients du cloud ayant des traitements plus légers veulent disposer d'une option peu coûteuse pour des usages modestes. « De la même façon que nous proposons une option de 150 Go pour les clients ayant des pré-requis élevés, nous étendons la palette de choix à l'autre bout du spectre avec une option de départ à 100 Mo », ajoute Steven Martin. 

A partir de 3,54 euros par mois pour 100 Mo

La facturation de SQL Azure est calculée sur la base d'un tarif progressif, en fonction de la taille de la base de données. Cette dernière existe en deux éditions. L'édition Web prend en charge une base de données relationnelle T-SQL (Transact-SQL) de 5 Go maximum. L'édition Business va jusqu'à 150 Go. Le site Windowsazure.com/fr donne le détail de la tarification pour un paiement à l'utilisation. Une calculatrice en ligne permet de se faire immédiatement une idée du coût en fonction du nombre de Go consommé. Il existe aussi un tarif d'abonnement de six mois(*).

A l'utilisation, le prix de SQL Azure, par base de données et par mois, démarre à 3,5425 euros par mois jusqu'à 100 Mo. Il s'élève à 7,085 euros entre 100 Mo et 1 Go. Entre 1 Go et 10 Go, l'utilisation de SQL Azure est facturée 7,085 euros pour le premier Go et 2,834 euros pour chaque Go supplémentaire(**). Ainsi, pour une base de données de 4,4 Go utilisée une journée, il en coûtera 0,5944 euros au client. 

(*) L'abonnement de six mois à SQL Azure coûte 56,729 euros pour une unité de base, ce qui correspond en fait à une valeur de 70,92 euros sur la base de données Business Edition lorsque celle-ci est facturée à l'utilisation. Ce service s'adresse à des utilisateurs qui démarrent ou qui ont des besoins réduits en taille de base. Pour les entreprises plus consommatrices, Microsoft propose un autre abonnement, annuel cette fois, à partir de 10 000 euros, explique Julien Lesaicherre, de Microsoft France. Cela correspond à une utilisation pré-payée que l'entreprise consommera comme elle l'entend, au rythme choisi.

(**) Entre 10 Go et 50 Go, il en coûte 32,5906 euros pour les 10 premiers Go, puis 1,417 euros pour chaque Go. Enfin, au-delà, les 50 premiers Go reviennent à 89, 2699 euros, puis à 0,7085 euros pour chaque Go supplémentaire.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité