3

Novia Systems placée en redressement judiciaire

Dacp, holding des activités d'Eric Dermont (en photo), détient trois filiales : Effitic ; Polymont, et Novia Systems. (Crédit D.R)

Dacp, holding des activités d'Eric Dermont (en photo), détient trois filiales : Effitic ; Polymont, et Novia Systems. (Crédit D.R)

La SSII Novia Systems fondée en 2013 sur la base du rachat de l'activité intégration de T-Systems fait l'objet d'une procédure collective depuis le 30 juillet dernier.

Novia Systems est en fâcheuse posture. Après avoir été déclarée en cessation de paiement le 24 juillet 2015, la SSII a été placée en redressement judiciaire 6 jours plus tard par le tribunal de commerce de Paris. L'entreprise est une filiale de la holding DACP, dirigée par Eric Dermont, qui possède aussi les sociétés de services IT Effitic et Polymont. Sa création en 2013 avait été décidée afin d'accueillir les actifs de l'activité intégration de T-Systems France rachetée par DACP la même année.

Une trésorerie égrenée

En consultant les deux bilans que Novia Systems a publiés jusqu'ici, on comprend pourquoi elle se trouve aujourd'hui dans cette situation. Pour sa première année d'exercice, la SSII avait publié un chiffre d'affaires de 21 M€ pour un bénéfice net de 1,68 M€ et un effectif de 477 personnes. Mais en 2014, les choses se sont sérieusement gâtées. Les facturations de l'entreprises passent, certes, à 54,8 M€ et ses effectifs à 821 collaborateurs, mais son résultat net plonge de son côté dans le rouge à -647 K€. Problème, entre ces deux années, la dette de la SSII est restée à peu près identique à environ 30 M€, tandis que sa trésorerie passait de 11,3 M€ en 2013 à 1,03 M€ en 2014.

Risque de fermeture de deux sites

Sur son blog, la section CFDT de Novia Systems fait état d'une rencontre entre les organisations syndicales de la société de services (cfdt, cgt, cfe-cgc) et l'administrateur judiciaire le 16 septembre dernier. Celui-ci leur a annoncé les mesures du plan de continuation qu'il devait présenter le 30 septembre au tribunal de commerce. A cette date, le projet prévoyait un plan social, la fermeture d'un ou de deux sites, ainsi que des mesures d'économie et de restructuration. Contactée par nos soins afin d'expliquer la situation dans laquelle se trouve la société et les actions qui vont être mises en oeuvre pour l'en sortir, la direction de Novia Systems n'a pas donné suite à nos sollicitations. 

Ajouter un commentaire
3
Commentaires

john Et la société (le groupe et ses filiales) a changé de nom en juin 2015 (pour s'appeler Polymont) alors que la filiale Polymont spécialisée dans la maintenance (et la seule branche à porter le nom Polymont dans le groupe DACP avant son changement de nom) était rachetée en juillet 2015 par ADF après près de 6 mois de pourparlers... Il y a de quoi s'y perdre. De là à penser que c'est volontaire...

regis rachat en 2013 et fermeture en 2015 d'une entreprise dont le CA est de plusieurs millions d'euro...les manipulations financières et managériales pour repartir de zero..

Gilles des Champs Bonjour, Un rectificatif. Novia est née du "rachat" d'une partie de T-Systems France. EffiTIC est née du "rachat" d'une partie d'EDS / HP France. Novia-Systems était la fusion de Novia et d'Effitic. Enfin, Novia-Systems est devenue Polymont IT Services (les marques Novia Systems et EffiTIC n'existent plus)

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité