Nutanix prévoit de supprimer 270 postes

Rajiv Ravaswami, CEO de Nutanix engage un plan de licenciements dans l'optique de renouer avec la croissance (Crédit photo: Nutanix)

Rajiv Ravaswami, CEO de Nutanix engage un plan de licenciements dans l'optique de renouer avec la croissance (Crédit photo: Nutanix)

Plombé par une perte nette de 111,6 millions de dollars, Nutanix a indiqué à la SEC qu'il allait licencier 270 employés. Cette restructuration s'inscrit dans une tendance générale de réalignement des coûts. Elle devrait entraîner une charge avant impôt de l'ordre de 20 à 25 millions de dollars.

En coupant dans ses effectifs, Nutanix rejoint la liste des entreprises IT qui licencient depuis plusieurs semaines pour tenter de compenser leurs dépenses. Selon le site Blocks and Files, le spécialiste des solutions hyperconvergentes a annoncé la suppression de 270 postes, soit 4% de sa masse salariale dans un document officiel transmis à la Securities and Exchange Commission (SEC). Ce plan de restructuration fait suite à une « révision de la structure commerciale après la mise en place d'autres mesures visant à diminuer les dépenses », a précisé l'entreprise dans ce document. Elle a ajouté que « la réduction des effectifs faisait partie des efforts continus de la société pour atteindre une croissance rentable ». A noter qu'au dernier trimestre fiscal de 2021, le groupe comprenait 6 080 collaborateurs dans le monde. Dans sa note, il ne donne pas d'indications sur la localisation et les profils de postes menacés.

Nutanix prévoit d'achever la plus grande partie de ses licenciements d'ici la clôture de son prochain trimestre fiscal se terminant le 31 octobre (Q1 FY 2023). La restructuration annoncée devrait entraîner une charge avant impôt de l'ordre de 20 à 25 millions de dollars au cours de ce trimestre fiscal, comprenant des indemnités de départ et d'autres prestations de cessation d'emploi qui généreront des dépenses en cash. Ce programme intervient avant que Nutanix n'ait publié ses derniers résultats financiers réalisés au cours du quatrième trimestre et de l'ensemble de l'année 2022.

Des ventes impactées par le manque d'approvisionnement Ceux du troisième trimestre 2022 annoncés en mai, se sont traduits par un chiffre d'affaires de 404 millions de dollars, en hausse de 17 % sur un an, assorti d'une perte nette de 111,6 millions de dollars. A cette occasion, la firme avait indiqué que les problèmes de supply chain avec ses partenaires fournisseurs et la diminution de ses forces commerciales entraîneraient des ventes plus faibles que prévues pour le reste de son exercice. Rajiv Ravaswami, CEO de Nutanix avait alors déclaré : « Nous nous attendons à ce que les défis posés par le défaut d'approvisionnement persistent pendant plusieurs trimestres ». La société annoncera ses résultats annuels pour l'année 2022 après la fermeture des marchés américains le 31 août.

Ses prévisions pour son quatrième trimestre fiscal et pour l'ensemble de l'exercice 2022 ont été mises à jour : le chiffre d'affaires, les facturations et la marge brute non GAAP devraient se situer au niveau ou au-dessus des fourchettes précédentes. Les charges d'exploitation non GAAP devraient être conformes aux projections antérieures. Nutanix avait signalé au début du mois, le départ de son directeur financier Dominick Delfino. La compagnie est par ailleurs actuellement en conflit avec Minio, un spécialiste du stockage objet, concernant une violation de la licence sur son code. En conséquence, il a résilié la licence de Nutanix, qui se retrouverait donc sans serveur objets pour sa plateforme HCI.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité