OpenAI cherche à tripler sa valorisation

OpenAI est en passer de tripler sa valorisation en s'appuyant sur la vente des actions de ses employés. (Crédit : Unsplash)

OpenAI est en passer de tripler sa valorisation en s'appuyant sur la vente des actions de ses employés. (Crédit : Unsplash)

Cherchant à attirer des investisseurs importants, OpenAI n'hésite pas à jouer avec les actions de ses employés pour atteindre une valorisation de l'ordre de 80 à 90 milliards de dollars. Une opération qui pourrait bien faire le bonheur de Microsoft, investisseur de la première heure.

OpenAI cherche à vendre une partie de ses actions existantes pour faire grimper sa valorisation. C'est en tout cas ce que rapporte The Wall Street Journal ce mardi, précisant qu'il s'agit des actions des salariés que la société souhaite vendre plutôt que d'en émettre de nouvelles, une opération qui dilapiderait les capitaux propres. Un deal win-win à première vue puisque les collaborateurs qui choisiraient de le faire recevraient un bon salaire tandis que les investisseurs obtiendraient une part d'une entreprise très prometteuse. Et pour couronner le tout, OpenAI attirerait des investisseurs intéressants qui pourraient l'aider d'autres manières. « La vente potentielle valoriserait la start-up à environ le triple de ce qu'elle était au début de l'année » rapporte le quotidien financier américain, ajoutant que cela atteindrait « entre 80 et 90 milliards de dollars ». Pour l'heure, aucun autre détail n'a été rendu public sur cet accord potentiel.

Le 29 août dernier, le média The Information rapportait qu'« OpenAI est en passe de générer plus d'un milliard de dollars de revenus au cours des 12 prochains mois grâce à la vente de logiciels d'intelligence artificielle et de la capacité de calcul qui l'alimente ». Cela impliquerait donc que la société génère plus de 80 millions de dollars de revenus par mois. L'année dernière, OpenAI n'a généré que 28 millions de dollars de revenus avant de commencer à facturer ChatGPT. Ce dernier lui a d'ailleurs coûté très cher puisque les investissements de la start-up ont grimpé à une vitesse folle dans les mois précédant le lancement du chatbot. Le chiffre de 540 millions de dollars de pertes a même été évoqué pour l'année 2022. Début juillet 2023, l'entreprise a fait part de ses prévisions, visant un chiffre d'affaires de 200 millions de dollars pour cette année. Il faudra donc suivre de près l'évolution de celui-ci dans les mois à venir. Rappelons qu'outre ChatGPT, l'entreprise gagne de l'argent en vendant l'accès API à ses modèles d'IA aux développeurs et aux entreprises, directement et via un partenariat avec Microsoft.

Microsoft, investisseur de la première heure

En janvier dernier, Microsoft a annoncé un plan d'investissement pluriannuel dans OpenAI qui atteindrait 10 Md$ et ce, à peine deux ans et demi après avoir injecté un milliard de dollars dans ladite société. A cette époque, la valorisation de la start-up était alors estimée à près de 30 milliards de dollars. Dans le cadre de l'accord convenu entre les deux entreprises, OpenAI s'est ainsi engagé à associer et à intégrer son logiciel d'IA aux produits Microsoft en échange des ressources informatiques de Redmond pour former et exécuter ses modèles. De fait, si le projet de vente d'actions des salariés se concrétise, Microsoft - qui détient une participation de 49 % - réalisera sans aucun doute un bénéfice important sur ses investissements.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité