Oracle dépasse ses prévisions pour son deuxième trimestre 2023

« Chacune de nos activités stratégiques a enregistré une solide croissance de revenus au cours du trimestre », s'est félicité Safra Catz, la CEO de l'éditeur. Crédit photo : D.R.

« Chacune de nos activités stratégiques a enregistré une solide croissance de revenus au cours du trimestre », s'est félicité Safra Catz, la CEO de l'éditeur. Crédit photo : D.R.

Les revenus trimestriels d'Oracle ont dépassé ses prévisions de revenus de 200 M$, à taux de change constant, entre septembre et novembre derniers. Le support fourni autour des services cloud et des licences a généré 70% du chiffre d'affaires trimestriel du fournisseur.

Oracle a totalisé 12,3 Md$ de chiffre d'affaires pour le compte de son deuxième trimestre 2023, enregistrant ainsi 18 % de croissance à période comparée de l'exercice précédent. A taux de change constant, la progression des facturations s'est élevée à +25 %, soit 200 M$ de mieux que le haut de la fourchette des prévisions de l'éditeur. « Chacune de nos activités stratégiques a enregistré une solide croissance de revenus au cours du trimestre », s'est félicité Safra Catz, la CEO de l'éditeur.

Encore une fois, le gain de chiffre d'affaires de l'éditeur a été tout particulièrement alimenté par le support fourni autour des services cloud et des licences qui a rapporté 8,6 Md$ (+14 %). En revanche, la palme du dynamisme revient, de nouveau là-aussi, à la fourniture de services dont les revenus ont grimpé de 74 % à 1,4 Md$. Quant aux ventes de licences cloud et on-premise, elles ont généré 1,43 Md$ de chiffre d'affaires (+16 %) trimestriel.

45% de croissance pour les ventes d'applications cloud

Précisant davantage la répartition des revenus d'Oracle, Safra Catz a indiqué que « la croissance a été alimentée par nos activités d'infrastructure et d'applications cloud qui ont augmenté respectivement de 59 % (à 1 Md$) et 45% (2,8 Md$). Les facturations de Fusion Cloud ERP ont augmenté de 28 % (600 M$)  et celles de NetSuite de 29 % (600 M$). »

Tout en faisant croître ses revenus globaux, Oracle a baissé ses dépenses d'exploitation de 18 % à 9,2 Md$. De quoi permettre à son résultat opérationnel de redevenir positif de 3 Md$ alors qu'il était dans le rouge de 824 M$ un an plus tôt. Le résultat est revenu dans le vert lui aussi, à 1,74 Md$, après avoir été négatif de 1,2 Md$ au deuxième trimestre de l'exercice 2022 du fournisseur.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité