Preceptel recherche des partenaires «data»

Rémunérer une entreprise sur la base des appels téléphoniques qu'elle reçoit via un numéro surtaxé est une pratique banale. Avec son offre Foxincom Mobile, Preceptel propose une méthode plus originale, en permettant toujours aux entreprises d'être rémunérées sur les appels entrants mais sans surfacturer l'appelant. Concrètement, l'opérateur alternatif, basé à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), met à la disposition de ses clients un standard téléphonique pour leurs flottes de mobiles déportés dans ses infrastructures. Pour y accéder, les appelants devront composer un numéro de type 0820 à 9 centimes d'euros TTC la minute, lequel pourra être suivi d'une extension pour joindre directement un correspondant. «Nous rémunérons ensuite nos clients sur la base de 2 € HT de l'heure les appels entrants», détaille José Martinez, le fondateur et président de Preceptel. En parallèle, les appels entre mobiles d'une même flotte sont gratuits et illimités, ceux-ci transitant via un réseau privé virtuel créé par l'opérateur pour chacun de ses clients. Pour commercialiser son offre, l'entreprise compte se reposer en partie sur un réseau de vente indirecte. «Une quarantaine de partenaires seront nécessaires pour bien couvrir le territoire national», évalue José Martinez. L'opérateur n'a entamé que récemment des négociations avec neuf prestataires de services, dont six sont installés dans le Sud-Est de la France. Pour le moment, elles se sont traduites par des signatures avec le revendeur Welcome Informatique (installé à cannes et à Antibes) et avec la SSII Interface Nouvelle (Cagnes-sur-Mer). Des discussions sont également bien avancées avec Database Bank (Draguignan). «L'objectif est de les amener à utiliser notre infrastructure pour proposer des offres dites «data» en plus de notre service de téléphonie, explique José Martinez. L'une des applications types serait la mise en oeuvre d'une solution de CTI sur mobile.» Reste que Preceptel a également prévu une approche directe dans son modèle commercial. Ce qui doit l'amener cette année à recruter des commerciaux responsables de secteurs. Ces derniers seront à la fois rémunérés sur leurs ventes et sur ceux des partenaires, afin de ne pas favoriser un canal plus qu'un autre.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité