Première mise à jour pour Windows 10

325 Mo pour la version 64 bits, 160 Mo pour la version 32 bits, telle est la taille de la première mise à jour que Microsoft fournit pour Windows 10, une semaine après la disponibilité du système d'exploitation.

Microsoft a livré hier une première mise à jour dite « de service » pour Windows 10. Référencée KB3081424 dans le système d'identification de l'éditeur, elle est destinée aux Windows Insiders, c'est-à-dire aux utilisateurs inscrits au programme de préversions de l'entreprise, et à tous ceux qui ont appliqué la mise à niveau vers le nouveau système d'exploitation depuis son lancement la semaine dernière.

AdTech Ad Comme le précise Microsoft, il ne s'agit pas d'un update de sécurité, autrement dit, la KB3081424 ne comprend pas de patch corrigeant des vulnérabilités. « Elle apporte des améliorations aux nouvelles fonctionnalités de Windows 10 », indique le document associé, dans le langage habituel employé par Microsoft pour décrire les mises à jour corrigeant des bogues et apportant des changements de fonctions. C'est, de loin, la plus importante en taille jamais livrée par Microsoft après le lancement d'un nouveau système. Selon l'avis, la version 64 bits pèse environ 325 Mo, contre 160 Mo pour la version 32 bits.

Pas assez d'informations sur le contenu Cette mise à jour est cumulative, c'est-à-dire qu'elle contient des correctifs individuels ou des packs déjà livrés précédemment. Aussi, il est possible que le pack ne soit pas téléchargé en totalité. « Si vous avez installé les mises à jour précédentes, seuls les nouveaux correctifs seront téléchargés et installés sur votre ordinateur », précise ainsi Microsoft. Si le document donne aussi la longue liste des fichiers écrasés ou ajoutés par la mise à jour, il ne fournit par contre aucune autre information sur son contenu.

Cette pratique est devenue courante de la part de la firme de Redmond, dont les mises à jour sont de plus en plus mystérieuses. Et certains utilisateurs ne manquent pas une occasion de s'en plaindre. « Nous Devons Avoir Plus d'Infos! » a tweeté Aaron Hall à Gabriel Aul, directeur de l'ingénierie de l'OS Group de Microsoft et porte-parole attitré pour le processus de mise à jour de Windows 10. « Donnez-nous, s'il vous plaît, plus de détails sur les correctifs de cette MAJ KB !! » a déclaré un autre utilisateur identifié par le pseudo « QuackyQuacky1 ». « Pourriez-vous faire en sorte que l'on voit à nouveau la taille de la mise à jour dans Windows Update », a encore demandé cet utilisateur à Gabriel Aul. « C'est exaspérant de ne pas connaître la taille du fichier téléchargé ! ». Même si Microsoft s'arrange pour livrer ces évolutions en dehors des heures de travail, quand le terminal n'est pas mobilisé par des tâches de production, il est possible de déclencher manuellement le téléchargement en demandant à Windows 10 de vérifier la disponibilité des mises à jour. Cependant, comme on ne peut pas savoir quelle quantité de données la machine s'apprête à télécharger, la manipulation peut monopoliser la bande passante pendant un certain temps.

WUDO utilise une technologie de type BitTorrent L'update livré aujourd'hui sert également de test en situation réelle pour le mécanisme de déploiement alternatif choisi par Microsoft. « Windows Update Delivery Optimisation » (WUDO), qui emploie une technologie pair-à-pair identique à BitTorrent, mutualise une partie de la bande passante des clients pour livrer ses mises à jour et ses applications à d'autres appareils connectés au même réseau local, ou à des appareils extérieurs, dès l'instant qu'ils sont connectés à un réseau Internet public. L'utilisateur de Windows 10 peut partager ses fichiers avec des « PC de son réseau local ». Ainsi, la mise à jour de 325 Mo est téléchargée une seule fois sur une machine du réseau avant d'être délivrée à tous les ordinateurs de ce réseau, évitant les doublons. Selon Microsoft, WUDO devrait réduire de 75 % le nombre de téléchargements effectués depuis l'Internet pour recevoir les mises à jour de Windows 10.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité