Qualcomm attaque Apple pour vol de propriété intellectuelle

En avril dernier, Steven Mollenkopf, le CEO de Qualcomm, pensait encore qu'un accord avec Apple pourrait être trouvé d'ici la fin de l'année. (Crédit : Qualcomm)

En avril dernier, Steven Mollenkopf, le CEO de Qualcomm, pensait encore qu'un accord avec Apple pourrait être trouvé d'ici la fin de l'année. (Crédit : Qualcomm)

La querelle entre Qualcomm et Apple se poursuit avec un nouveau grief. Cette fois, c'est le fabricant de puces qui dépose une plainte contre la firme dirigée par Tim Cook, affirmant que celle-ci lui a volé du code source et des outils volontairement transmis à son concurrent Intel pour l'aider sur les problèmes qu'il rencontrait avec le développement de modems pour l'iPhone.

Le contentieux juridique entre Apple et Qualcomm se complique en prenant un nouveau tour. Accusé depuis plusieurs mois par le fabricant de l'iPhone de profiter d'une position dominante sur le marché des puces modems pour terminaux mobiles, le fournisseur de composants contre-attaque. Il estime qu'Apple lui a volé d'importantes parties de sa propriété intellectuelle qui ont permis à son concurrent Intel d'améliorer les performances de ses puces pour modems LTE.

Qualcomm a ainsi déposé plainte ce 24 septembre devant la Cour supérieure de Californie, rapporte le site CNBC. Selon ce dernier, la société dirigée par Steven Mollenkopf allègue que du code source et des outils utilisés pour le développement et la maintenance de modems LTE sur l'iPhone lui ont été volés par la firme à la pomme avec l'intention d'aider Intel à surmonter certains problèmes d'ingénierie que le fabricant de processeurs rencontrait et qui entravaient les performances sur les iPhone. Selon l'avocat de Qualcomm, l'action en justice ainsi menée est distincte du litige en cours avec Apple et aurait été intentée de toutes façons. Dans le cadre des accords entre les deux sociétés, Apple s'était engagé à protéger la propriété intellectuelle de Qualcomm. Ce dernier assure qu'il n'a pas été en mesure de pouvoir le vérifier. Dans sa plainte, il affirme avoir la preuve que des ingénieurs d'Apple ont à plusieurs reprises fourni des informations confidentielles à Intel.

On sait depuis un certain temps qu'Apple aimerait bien se passer des puces de Qualcomm pour ses iPhone, estimant que lui-même et ses fournisseurs versent un montant trop élevé de royalties pour pouvoir les utiliser.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité