Qualcomm veut 50 % du marché du PC d'ici à 2029

Les PC tournant avec des puces Arm se sont tellement améliorées que Cristiano Amon, le CEO de Qualcomm, pense que ces machines sont assez puissantes pour dominer le marché très rapidement. (Crédit photo :  Mark Hachman / IDG)

Les PC tournant avec des puces Arm se sont tellement améliorées que Cristiano Amon, le CEO de Qualcomm, pense que ces machines sont assez puissantes pour dominer le marché très rapidement. (Crédit photo : Mark Hachman / IDG)

D'après leurs récentes prises de parole, les CEO de Qualcomm et d'Arm ont des objectifs très ambitieux : s'emparer de 40 à 60% du marché des PC d'ici 3 à 5 ans.

Le déferlement des puces Snapdragon sur le marché des PC basés sur Windows, fer de lance de l'énorme campagne de Microsoft en faveur des ordinateurs portables Copilot+, a été l'une des plus grandes nouveautés du salon Computex (4 au 7 juin). Certes, ces PC tournant avec des puces Arm ne sont pas les premiers, mais les conceptions se sont tellement améliorées qu'ils se rapprochent et dépassent même parfois des machines concurrentes d'Intel et d'AMD. Au point que Cristiano Amon, le CEO de Qualcomm pense que ces machines sont assez puissantes pour dominer le marché, très rapidement.

Dans une interview à Tom's Hardware, M. Amon a confirmé les prévisions optimistes du concepteur Arm, dont les puces équipent les smartphones, les tablettes, la plupart des appareils électroniques intégrés et, même désormais, les Mac et les PC. Ce dernier souscrit à l'idée selon laquelle les puces basées sur l'architecture Arm pourraient occuper 50 % du marché des PC d'ici à cinq ans. « Certains équipementiers parlent de 40 à 60 % de leurs ventes totales d'ici à trois ans », a indiqué M. Amon. « Certains OEM parlent de 50 %, mais il s'agit là d'ordres de grandeur. C'est en quelque sorte l'opportunité qui s'offre à nous ».

Hier, dans un entretien avec Mark Hachman de PCWorld, Rene Haas, le CEO d'Arm, a évoqué le sujet des conceptions de Qualcomm pour les puces Snapdragon d'Arm, de l'essor de l'IA dans les PC grand public et de la manière dont Apple a poussé l'industrie à s'ouvrir aux processeurs Arm. Une comparaison faite par Gordon Ung entre les ordinateurs portables équipés de matériel Qualcomm, Apple et Intel, permet d'avoir un aperçu plus pratique de ce que peut apporter un PC Windows basé sur Arm.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité