Rachat de VMware : le CEO de Broadcom tente de rassurer les clients

Avec le rachat de VMware, le CEO de Broadcom Hock Tan Hock compte muscler la partie logiciels de son groupe. (Crédit Broadcom)

Avec le rachat de VMware, le CEO de Broadcom Hock Tan Hock compte muscler la partie logiciels de son groupe. (Crédit Broadcom)

Sur son blog, Hock Tan, le CEO de Broadcom, a donné plus de détails sur l'impact du rachat de VMware pour les clients.

Outre les grincements de dents et le manque de clarté, beaucoup se demandent avec inquiétude à quoi pourrait ressembler la fusion de VMware et de Broadcom et quelle conséquence elle aurait pour les clients. Aujourd'hui, sur son blog, le CEO de Broadcom, Hock Tan, a livré quelques détails sur le rachat de VMware et son impact pour Broadcom. Il a voulu aussi apaiser certaines préoccupations des clients, en particulier en ce qui concerne le coût des produits. « Après le rachat de CA et de Symantec, Broadcom a augmenté les prix, réduit l'assistance et cessé d'investir dans l'innovation », a récemment déclaré Tracy Woo, analyste principal de Forrester. « Les clients de VMware seraient bien avisés de rechercher une alternative », avait-elle mis en garde. Certains pointent aussi ces autres pratiques de Broadcom, qui ne se contente pas d'augmenter les prix, mais réduit également les budgets d'exploitation et le support après les acquisitions. Des antécédents qui, selon une enquête de 451 Research, inquiètent déjà les clients actuels de VMware.

Des réponses sur les hausses de prix

Tan a déclaré que l'objectif de la fusion n'était pas d'augmenter les prix. « VMware développe des technologies pour l'avenir et s'adresse à un marché en pleine croissance. D'après notre analyse, pour que cette transaction soit rentable pour Broadcom, nous devons nous concentrer sur le modèle d'affaires, augmenter la R&D et l'exécution afin que les clients voient la valeur de l'ensemble du portefeuille d'offres de produits innovants - et cette rentabilité n'est pas basée sur l'augmentation des prix », a affirmé M. Tan. « Après le bouclage du rachat, nous investirons dans les produits VMware et les innoverons pour pouvoir en vendre encore plus et développer l'activité VMware au sein des entreprises, en approfondissant et en élargissant l'empreinte au lieu d'augmenter potentiellement les prix », a ajouté le CEO.

Lire la suite sur Le Monde Informatique

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité