Red Hat se lance à son tour dans l'hyperconvergence

Ross Turk, le directeur du marketing produit de Red Hat a assuré que le channel de la firme ne serait pas investit dans la distribution de son offre d'hyperconvergence

Ross Turk, le directeur du marketing produit de Red Hat a assuré que le channel de la firme ne serait pas investit dans la distribution de son offre d'hyperconvergence

Pour prendre en marche le train de l'hyperconvergence, Red Hat a rassemblé au sein d'une même offre quatre de ses solutions : Virtualisation, Gluster Storage, Enterprise Linux et Ansible. L'éditeur ne compte pas s'appuyer, pour l'instant, sur son channel pour la distribuer.

Après NetApp il y a quinze jours, c'est au tour de Red Hat de proposer une solution dédiée à l'hyperconvergence. L'éditeur open source basé à Raleigh n'a pas eu à aller bien loin pour composer son offre, sobrement baptisée Red Hat Hyperconverged Infrastructure. Cette pile logicielle s'appuie en effet sur quatre solutions existantes de la firme et maintenant packagées ensembles. La première est Red Hat Virtualization, sa solution de virtualisation basée sur l'hyperviseur KVM. La partie stockage est assurée par Gluster Storage, une solution dérivée du projet open source GlusterFS. Le tout reposera sur le système d'exploitation maison Enterprise Linux et sera automatisé grâce à Ansible.

Contrairement aux solutions proposées par NetApp, Nutanix ou encore Simplivity (racheté par HPE), la solution de Red Hat semble complètement dissociée d'une offre hardware, comme ce que proposait auparavant VMware et Springpath (aujourd'hui partenaire exclusif de Cisco). Il faudra donc d'abord certifier un serveur avant de pouvoir la déployer. Avec cette offre, la firme souhaite en tout cas s'attaquer d'abord à une clientèle de grandes entreprises ayant à gérer des succursales et des bureaux distants, notamment les banques ainsi que les acteurs de l'industrie et de l'énergie.

Dans cette optique, l'éditeur compte d'abord distribuer sa solution en direct, en se passant du réseau de distribution classique. « Avec de nouveaux produits comme notre offre d'hyperconvergence, nous nous concentrons généralement sur quatre ou cinq clients que nous traitons directement, surtout lorsqu'ils sont demandeurs de ce produit. Nous attendrons que le produit soit déjà bien installé sur le marché pour le mettre à disposition des partenaires », a expliqué Ross Turk, le directeur du marketing produit de la firme, à nos confrères de CRN.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité