Relation client : Ringover lève 20 M€

Jean-Samuel Najnudel, président de Ringover et Ludovic Rateau, directeur technologie et produits Ringover. (Crédit : Ringover)

Jean-Samuel Najnudel, président de Ringover et Ludovic Rateau, directeur technologie et produits Ringover. (Crédit : Ringover)

Ringover, concurrent de start-ups comme Aircall vient de boucler une levée de fonds en série B d'un montant de 20 millions d'euros. Elle mise sur le développement de produits orientés service clients pour parfaire son offre et envisage des recrutements.

Opérateur télécom depuis 2005, Ringover n'a cessé d'évoluer et de s'adapter aux besoins des entreprises en termes de communication. L'éditeur français de logiciels SaaS dédiés à la relation client est notamment réputé pour sa solution de VoIP. Aujourd'hui, il boucle un tour de table de 20 millions d'euros en série B conduit par Orange Ventures et le fonds Large Venture de Bpifrance, deux investisseurs entrants et accompagné de son investisseur historique, Expedition Growth Capital. Pour mémoire, sa dernière levée de fonds d'un montant de 10 millions d'euros, remontait à 2021, il s'agissait alors de son premier financement extérieur depuis sa création.

Consolider l'existant et compléter son offre produits Grâce à cet apport de fonds propres (comprendre sans dette ni subvention), Ringover compte renforcer ses investissements en R&D, notamment dans le domaine de l'intelligence artificielle, afin de répondre aux demandes des clients et d'accélérer sur le plan international. L'éditeur a en effet annoncé une feuille de route pour le moins ambitieuse. Il se concentra ainsi sur la création d'une suite d'outils SaaS pour répondre à l'ensemble des enjeux des services clients et commerciaux. En effet, en début d'année, Ringover a créé deux outils supplémentaires dédiés à la prospection commerciale - Cadence, outil de prospection commerciale & Empower, outil d'analyse conversationnelle basé sur l'IA - et travaille désormais sur d'autres produits orientés service client afin de compléter son offre.

Son objectif est de développer les usages de l'IA « dans le quotidien des pôles commerciaux & service client ». À terme, l'entreprise veut « consolider sa qualité de service en l'enrichissant avec une gamme de fonctionnalités et d'intégrations avancées » de manière à proposer dans un seul outil des fonctionnalités axées sur la performance et la supervision des équipes. Côté chiffres, Ringover indique que sa solution s'intègre déjà à plus de 70 outils métiers et compte doubler ce chiffre dans les prochains mois. Elle compte pas moins de 10 000 clients dans le monde.

À la conquête du marché américain Ringover veut par ailleurs s'engager pleinement dans son expansion mondiale en développant des équipes et des infrastructures locales et en s'appuyant sur des partenaires actuels ou à venir. « Conscients que la performance commerciale et la relation client sont en pleine mutation, il est important pour nous de rester au plus près des attentes et besoins de nos clients » précise Ludovic Rateau, directeur technologie et cofondateur de Ringover. Et pour cela, les Etats-Unis semblent être le prochain point de chute. Afin de répondre au mieux à son objectif de développement à l'international, l'éditeur français, déjà présent en Espagne et au Royaume-Uni, a en effet choisi de s'installer à Atlanta.

Cette implantation se fera sous la supervision de Renaud Charvet, l'un des cofondateurs. Pour assurer son expansion outre-Atlantique, l'éditeur indique que plusieurs recrutements sont en cours sur l'ensemble des pôles de l'entreprise - qui compte aujourd'hui près de 300 personnes - et un tiers des effectifs est dédié à la recherche et au développement. À noter que David Olsson, l'un des membres-fondateurs d'Expédition Growth Capital, rejoindra le conseil d'administration dans le cadre de cet investissement.



Ringover compte aujourd'hui près de 300 personnes réparties entre différents bureaux : Atlanta, Barcelone, Londres. (Crédit : Ringover)



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité