Résultats annuels : Alcatel Lucent remis à flot avant la reprise de Nokia

Philippe Camus (à gauche), a pris la succession de Michel Combes. Ce dernier avait lancé le plan Shift, en 2013, qui porte aujourd'hui ses fruits puisque le groupe Alcatel Lucent est à nouveau bénéficiare. (Crédit D.R)

Philippe Camus (à gauche), a pris la succession de Michel Combes. Ce dernier avait lancé le plan Shift, en 2013, qui porte aujourd'hui ses fruits puisque le groupe Alcatel Lucent est à nouveau bénéficiare. (Crédit D.R)

Pour le compte de son dernier exercice en tant qu'entreprise indépendante, Alcatel Lucent est redevenue bénéficiaire. L'équipementier français a dégagé un bénéfice net de 257 millions d'euros.


Parfois douloureux, le plan Shift, lancé en 2013, porte finalement ses fruits. En effet, l'équipementier télécoms Alcatel Lucent a dégagé un bénéfice net de 257 millions d'euros durant l'exercice 2015. Ce qui correspond à son premier retour dans le vert depuis 2011. Le chiffre d'affaires sur l'année s'établit à 14,2 milliards d'euros (+8%). Ce retour en grâce repose sur un bon quatrième trimestre où le chiffre d'affaires (+6%) s'est établit à 4,16 milliards d'euros, dépassant ainsi les prévisions des analystes.

La marge brute (+4,7%) a ainsi atteint le niveau record de 39,4% au terme du trimestre. Le flux de trésorerie disponible s'est quant à lui élevé à 1 milliard d'euros sur la période, ce qui correspond au plus haut niveau constaté depuis la fusion Alcatel et Lucent en 2007. Sur l'ensemble de l'exercice, Alcatel-Lucent a généré 600 millions d'euros de cash et son profit net, le premier depuis 2011, se monte à 257 millions. Dans le cadre de son plan Shift, le groupe visait un flux de trésorerie libre positif sur l'exercice en 2015. L'objectif est atteint puisque celui-ci atteint les 660 millions d'euros sur l'ensemble de l'année écoulée. En 2014, Alcatel Lucent avait enregistré des pertes de 118 millions d'euros.

Dernier résultat avant la fusion avec Nokia

Après des rapprochements initiés depuis avril 2015, Nokia détenait 91,2% du capital et des droits de vote d'Alcatel Lucent, après son offre publique d'échange. C'était donc le dernier exercice en tant que groupe indépendant pour Alcatel Lucent. La fusion entre les deux entreprises est effective depuis le 10 février, selon un avis rendu par l'Autorité des marchés financiers.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité