Ruckus Wireless lance une solution de gestion de hotspots dans le cloud

Le fournisseur propose de gérer les hotspots publics en permettant aux clients de contrôler les accès à l'aide d'un tableau de bord.

Dernier arrivé sur le marché du WiFi dans le cloud, Ruckus veut utiliser la même technique pour gérer les hotspots WiFi publics. Selon lui, les entreprises et les fournisseurs de services pourront ainsi mieux contrôler leurs réseaux et en tirer des bénéfices.

Bien connu pour ses points d'accès pour les fournisseurs de services et les lieux publics, Ruckus Wireless lance cette semaine un logiciel de gestion de hotspots dans le cloud associé à son SAMS (Smart Wi-Fi Access Management Service). Dans un premier temps, Ruckus va héberger son propre cloud SAMS et vendra la technologie à des prestataires de services qui se chargeront de commercialiser leurs propres offres. Selon IDC, de plus en plus d'utilisateurs réclament des accès WiFi fiables et les entreprises, qui réduisent leurs budgets IT, réclament des réseaux LAN sans fil gérés dans le cloud. En 2013, au niveau mondial, les offres sur ce marché ont plus que doublé, atteignant 334 millions de dollars de recettes, et toujours selon IDC, ce chiffre devrait augmenter de plus de 50 % cette année.

Cisco et HP propose déjà des solutions de ce type

Grâce au WiFi intelligent dans le cloud, il est possible de se passer de contrôleurs hardware et de serveurs d'authentification sur site et de laisser les propriétaires du réseau prendre en charge les tâches de gestion sur les sites où ils disposent du personnel qualifié. Aerohive Networks, la division Meraki de Cisco et même Hewlett-Packard ont déjà choisi ce genre de solutions. Ruckus veut transposer ce concept sur les hotspots : un tableau de bord permettra aux clients d'affiner les paramètres réseau de leurs différents sites. En plus, ils pourront monétiser leurs réseaux. La solution SAMS peut être déployée dans les centres commerciaux, les stades, les aéroports, mais aussi les cafés ou des lieux plus petits.

« Ce service pourrait également intéresser les petites entreprises qui souhaitent mettre en place des réseaux Wi-Fi dans le cloud, mais n'ont pas les compétences informatiques nécessaires », a déclaré l'analyste d'Ovum, Daryl Schoolar. « Cependant, il n'y a pas de tendance affirmée pour migrer toute la gestion du Wi-Fi dans le cloud et le choix des architectures est varié », a-t-il ajouté. « Certaines personnes veulent tout contrôler, quand d'autres préfèrent externaliser », a encore déclaré Daryl Schoolar. « Je pense que la vraie tendance, c'est la flexibilité ».

Des services à la carte pour les opérateurs

SAMS sera accompagné de divers outils basés sur le web pour encadrer la connexion du visiteur au hotspot. « Certains pourront recueillir des informations sur l'utilisateur et ses habitudes de consommation », a indiqué Ruckus. « Les opérateurs locaux pourront choisir de faire payer ou non l'accès à leurs réseaux, de faire de la publicité ou des promotions sur le portail de connexion », a ajouté David Stiff, le directeur de la gestion des produits chez Ruckus. « Les entreprises pourront définir avec précision ce que les visiteurs verront quand ils utiliseront leur hotspot. Il leur suffira de télécharger et d'organiser eux-mêmes les éléments autorisés comme des pages de garde, des écrans de connexion, des écrans de paiement, des petites annonces », a également expliqué David Stiff. Les visiteurs seront invités à indiquer une adresse mail, ou à se connectez-vous avec un identifiant Facebook ou Twitter, et à fournir certaines informations comme leur âge et leur sexe, ou rien du tout. L'opérateur pourra définir le temps de connexion accordé sur son réseau, la vitesse maximale des transferts de données, et autres paramètres d'usage.

SAMS coûtera 265,50 dollars HT par point d'accès, par an, les périodes d'abonnement étant d'un, de trois ou de cinq ans. Les opérateurs qui décideront d'utiliser la gestion locale sur site via le contrôleur ZoneDirector de Ruckus, devront payer 180 dollars par point d'accès et par an. Au départ, Ruckus fera tourner SAMS, la distribution étant déléguée à des partenaires. Pour lancer le service, ceux-ci auront juste à régler les paramètres de leurs réseaux, acheter et installer le hardware, si ce n'est déjà fait.

Dans les prochains mois, Ruckus prévoit d'offrir une version virtualisée de SAMS. « Les opérateurs et les fournisseurs de services pourront l'utiliser comme base pour leurs propres offres cloud », a déclaré David Callisch , vice-président marketing de Ruckus. Parmi les clients potentiels, Ruckus cite les revendeurs d'équipement Wi-Fi qui veulent proposer des services gérés.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité