SaaS : Aspaway muscle son arsenal d'évangélisation des éditeurs

Michel Theon, PDG d'Aspaway présente l'App Designer qui permet de déployer une infrastructure en mode hébergé en quelques clics. (Crédit : Aspaway)

Michel Theon, PDG d'Aspaway présente l'App Designer qui permet de déployer une infrastructure en mode hébergé en quelques clics. (Crédit : Aspaway)

L'hébergeur a passé le cap des 10 M€ de chiffre d'affaires lors de son dernier exercice. Douze mois qu'il a notamment mis à profit pour créer une offre de financement destinée aux éditeurs qui souhaitent se lancer dans le SaaS. Il renforce aujourd'hui l'aide qu'il leur donne avec la mise en ligne d'une application qui simplifie le déploiement de leurs logiciels sur son cloud.


Spécialisé dans l'hébergement et le cloud computing, Aspaway publie pour le compte de son exercice 2014-2015 un chiffre d'affaires en hausse de 9 % sur un an à 10,4 M€. L'offre de l'entreprise s'articule autour de trois domaines : l'hébergement, le SaaS et le cloud hybride. Elle a pour clients les éditeurs, à qui elle propose ses infrastructures pour leur permettre de délivrer leurs logiciels en mode hébergé, et les entreprises, auprès desquelles elle commercialise ces applications et loue des serveurs. L'an dernier, trente nouveaux clients (dont 8 éditeurs) ont souscrit aux offres d'Aspaway. Malgré cela, son bénéfice avant impôt a légèrement reculé, passant de 949,5 K€ à 945 K€. Plutôt que de le faire progresser, l'entreprise a en fait préféré investir. Elle a notamment fait migrer ses serveurs basés dans le data center d'IBM à Montpellier vers celui de Clichy (92), plus adapté à ses besoins. Une opération qui a représenté un tiers de ses charges annuelles.

Quelques minutes suffisent pour pousser un logiciel dans le cloud

Aspaway a également consacré 200 K€ au développement d'un portail baptisé « App designer » dont la mise en ligne a été réalisée en ce mois de juin. Basée sur 14 technologies open source et conçu en collaboration avec les élèves de l'école CentraleSupélec, l'outil vise à réduire le temps nécessaire aux éditeurs pour déployer leurs applications SaaS sur les serveurs d'Aspaway. Il offre en effet aux concepteurs de logiciels d'assembler par simple glisser-deposer les ressources réseaux dont ils ont besoin. Des templates permettant de configurer des serveurs virtuels sont également mis à leur disposition. « App designer » permet aussi aux éditeurs de réaliser des tests de performance et d'établir leur tarif en fonction de la consommation énergétique et des moyens employés sur l'infrastructure cloud d'Aspaway. Cette fonctionnalité a été rendue possible par l'intégration de l'application Callidus Cloud à l'App Designer. Aux dires d'Aspaway, toutes ces manipulations prenaient jusqu'alors une demi-journée contre quelques minutes aujourd'hui.

Un pied en régions

Aspaway ne compte pas que sur des innovations technologiques pour attirer de nouveaux éditeurs et entreprises. Il travaille également sur son organisation commerciale. « 40 % de nos 71 clients sont basé en régions. Nous allons continuer à nous rapprocher d'eux en ouvrant à court terme deux nouvelles, l'une en Bretagne et l'autre dans le Nord », explique Michel Theon, le PDG d'Aspaway. Il y a un an, l'hébergeur avait déjà ouvert une agence à Lyon. Après des débuts difficiles, il se dit aujourd'hui satisfait des résultats obtenus par cette structure depuis le mois de janvier dernier. A cette date, elle a conclu un contrat avec un éditeur qui va proposer ses applications en SaaS depuis le cloud d'Aspaway. Dans le même temps, le cercle des éditeurs, une communauté fermée créée en 2013 par Aspaway, poursuit son travail de proximité à travers plusieurs étapes en régions. « Nous invitons nos clients et prospects à échanger sur les stratégies à mener pour rendre le SaaS et le cloud plus performants. Ces échanges sont importants car nos clients sont nos meilleurs vendeurs », se félicite le PDG. Aspaway se propose même de soutenir financièrement les éditeurs par le biais de Leasia. Cette filiale lancée l'an dernier, avec le soutien d'un spécialiste du financement, permet aux éditeurs d'obtenir le paiement comptant des factures liées à l'usage de leurs logiciels en mode SaaS.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité