SaaS : Cegid migre vers les plates-formes d'IBM France

Cegid réalisait en 2011 20 millions d'euros en SaaS, soit 8% de son CA, c'est l'activité en plus forte progression du groupe, 25% de plus par rapport à 2011. L'éditeur, longtemps adossé à sa propre plate forme, issue du rachat de CCMX en 2004, migre vers un cloud privé d'IBM France.

C'est une mutation purement technologique et un évènement dans le développement du SaaS en France. Cegid, proche de Microsoft ou d'Orange sur de nombreux dossiers (*), vient de signer avec IBM France pour un cloud privé. Cegid disposait pourtant de sa propre plate-forme. Mais les moyens financiers nécessaires à un éditeur pour se développer en SaaS n'étant plus à sa mesure, Cégid a décidé de choisir un partenaire et opté pour IBM, ses capacités d'hébergement et sa sécurité.

Actuellement, le SaaS chez Cegid représente 30 000 utilisateurs, sur un total de 400 000 auxquels s'adresse l'éditeur. C'est 20 000 TPE, 650 grands comptes et ETI, 350 collectivités locales. Ces clients ne seront pas touchés par l'accord signé entre Cegid et IBM, l'opération promet d'être transparente pour les utilisateurs. Un an été nécessaire aux deux parties pour finaliser le projet. La migration des applicatifs se fera en milieu d'année 2012. Cegid va arrêter son contrat avec l'hébergeur redondant qui doublait sa propre plate forme issue de CCMX (**). Il proposera des services en SaaS sous le nom de « nuage Cegid ».

IBM France au plus haut niveau

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité