Sage lève le voile sur ses offres cloud Live et One en France

Serge Masliah, directeur général et vice-président exécutif de Sage France, déclare sa flamme aux entrepreneurs français sur Sage Summit Tour, ce matin à Paris.

Serge Masliah, directeur général et vice-président exécutif de Sage France, déclare sa flamme aux entrepreneurs français sur Sage Summit Tour, ce matin à Paris.

Le spécialiste des solutions de gestion pour TPE/PME s'apprête à proposer en France ses offres cloud Sage One et Sage Live, respectivement destinées aux entreprises jusqu'à 10 et 200 employés. La première est disponible sur le cloud public d'AWS, la seconde a été développée avec la plateforme Salesforce App Cloud et s'intègre avec les applications d'AppExchange.

Après s'être hâté lentement vers le cloud, Sage s'engage maintenant à accélérer la transformation numérique de ses clients historiques et se tourne simultanément vers les créateurs d'entreprise avec deux offres SaaS flambant neuves, Sage Live et Sage One. C'est le thème du Summit Tour organisé les 28 et 29 novembre à Paris par ce spécialiste des solutions de comptabilité, paie, gestion commerciale, solutions de paiement pour TPE/PME, qui propose aussi sa suite ERP X3 aux grandes entreprises. Par le passé, on avait reproché à la filiale française de cet éditeur britannique, fortement implanté dans l'Hexagone avec des offres créées localement, de manquer de clarté sur son évolution vers le cloud. Celle-ci a d'abord été peu lisible avant que l'éditeur complète ses produits de briques SaaS pour gérer la comptabilité, les paiements, la trésorerie (etc.) et de versions online accessibles sur le cloud public Azure de Microsoft (prolongées des outils bureautiques d'Office 365). Cette fois, avec Sage Live et One, il propose au niveau mondial deux offres 100% cloud multitenants pour les TPE/PME qui seront disponibles en France début 2017.

Live est développée sur la plateforme Salesforce App Cloud et peut donc s'intégrer avec les nombreuses applications de la marketplace AppExchange. La solution, déjà disponible au Canada et au Royaume-Uni, s'adresse aux PME de 10 à 200 employés. Tandis que Sage One, disponible de son côté sur le cloud public d'Amazon Web Services, vise les TPE jusqu'à 10 employés. Cette offre combine cloud et app mobile pour apporter aux petites structures une prise en main rapide d'outils de facturation, de gestion des dépenses/recettes et de la TVA.

Pour financer sa trésorerie, Clic&Cash accessible depuis Sage

Parallèlement, l'éditeur prépare également Sage 50c et 100c, les versions Connect de ces deux offres historiques. « Notre objectif avec Connect, et ce principe va être appliqué à toutes nos offres, c'est d'aider nos clients à mieux collaborer avec leur écosystème : partenaires, banques, experts comptables et collaborateurs », nous a résumé Claude Cordier, directeur marketing produits de Sage France. Connect entre dans le cadre d'un plan de développement sur plusieurs années, mais d'ores et déjà, la gamme bénéficie d'une première « révolution d'usage » avec le service Clic&Cash qui couvre la problématique du crédit inter-entreprise. Par le biais d'un partenariat avec la fintech Finexkap, les utilisateurs pourront accéder directement à des produits de financement depuis le logiciel de Sage pour couvrir les problèmes de trésorerie à 90 jours. « Un algorithme calcule le risque à partir des données du client pour accorder le financement le plus juste avec des coûts de crédit très compétitifs », explique Claude Cordier. « Cette fonctionnalité est gratuite et sera disponible dans les jours qui viennent ».

Sage investit aussi dans l'intelligence artificielle

La 2ème journée du Summit Tour parisien a fait la part belle aux chefs d'entreprise, fortement valorisés ce matin. « Cette journée vous est consacrée », leur a lancé Serge Masliah, directeur général et vice-président exécutif de Sage France, avant de diffuser le message vidéo de Stephen Kelly, CEO du groupe Sage. « Quand vous allez bien, tout va bien », s'est exprimé en français le dirigeant britannique dans un message très empathique : « Nous connaissons le poids de vos sacrifices (...). Vous êtes les héros de l'économie et nous voulons vous aider du mieux possible avec des solutions numériques très innovantes ». Pour soutenir les entrepreneurs, Serge Masliah s'est de son côté targué de les avoir représentés lors d'entrevues avec le président de la République, François Hollande, et différents ministres, dont celui de l'Economie, Michel Sapin.



Sage Summit Tour Paris a proposé les témoignages des fondateurs des entreprises KissKissBankBank, Graine de Pastel, Alltricks et Eligo Bioscience. (crédit : LMI / agrandir l'image)

Quatre créateurs de start-ups à succès sont venus relater leurs parcours : Vincent Ricordeau, fondateur de la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank, Carole Garcia, créatrice des produits de beauté naturels Graine de Pastel, Gary Anssens, fondateur d'Alltricks, spécialisé dans les pièces et accessoires pour le vélo et le running, et Xavier Duportet, qui a créé Eligo Bioscience, une spin-off du MIT et de l'Université Rockfeller, qui met au point des antibiotiques capables de cibler les bactéries de façon ultra-précise pour lutter contre la résistance aux traitements. « Les histoires d'entrepreneurs sont les contes de fées du 21ème siècle », a pointé Serge Masliah. C'est à eux que s'adresse Sage One qui permet de gérer son entreprise dans le cloud et sur son terminal mobile. « Sur le terrain, je peux consulter mes indicateurs de performance, l'évolution de mes achats, de ma trésorerie au quotidien et mes prévision de trésorerie, créer des devis, des commandes et des factures », a présenté Claude Cordier lors de rapides démontrations en direct. « Sage One est interconnecté avec nos offres experts comptables », a-t-il ajouté.



Claude Cordier, directeur marketing produits de Sage France, présente le robot conversationnel Hello Pegg, qui recherche ici des informations sur des paiements en souffrance. A gauche, Nick Goode, senior vice-président, responsable du management produits de Sage. (agrandir l'image / crédit LMI)

En dehors du cloud, Sage investit aussi dans l'intelligence artificielle et l'intelligence collective, a poursuivi le directeur marketing produits. Cela se traduira par l'intervention spontanée d'assistants personnels avertissant, par exemple, que tel client n'a pas réglé une facture. Sage développe un robot conversationnel, Hello Pegg, qui apporte ainsi aux entreprises une assistance au quotidien. Sur un tout autre terrain, celui des fondations caritatives, l'éditeur britannique a emboîté depuis 18 mois les pas de Salesforce en enchérissant par rapport à Marc Benioff. Il consacre à ses oeuvre 2% de son cash flow, demande à ses collaborateurs de consacrer deux jours de leurs temps et propose gratuitement deux produits aux associations.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité