Sagesse confirme son poids dans la défense des intérêts des CCS

Des CCS réunis lors d'une des réunions organisées au sein de la convention Sagesse. (Crédit photo : D.R.)

Des CCS réunis lors d'une des réunions organisées au sein de la convention Sagesse. (Crédit photo : D.R.)

L'association de CCS Sagesse a accueilli 25 de ses membres et des représentants de Sage lors de sa dernière convention. L'événement a aussi été l'occasion de réélire ses instances dirigeantes et d'annoncer le lancement de sa plate-forme collaborative d'ici la fin de l'année.

Sagesse s'installe durablement dans le paysage de la distribution des logiciels pour PME de Sage. Les 6 et 7 octobre derniers, cette association fondée à l'automne 2012 par 30 CCS tenait sa deuxième convention à Paris. 25 des 40 CCS qui y adhèrent étaient présents. Preuve de la reconnaissance que Sage France accorde à ce collectif, Anabelle Oliveira, la directrice marketing channel et alliances de l'éditeur, et Loic Dinard, son directeur SMB, avaient aussi fait le déplacement. Ils ont été conviés notamment pour expliquer à l'assistance de quelle façon sont définis les objectifs qui permettent aux revendeurs Sage d'obtenir des remises arrières. Une discussion d'autant plus importante que la fixation des résultats à atteindre oppose souvent l'éditeur à ses revendeurs qui lui reprochent des prises de décisions unilatérales.

Des actions juridiques en cours contre Sage

Outre l'intervention des représentants de Sage, la convention a été rythmée par la tenue d'ateliers portant sur des thèmes tels que le marketing digital que peuvent mettre en oeuvre les revendeurs, le financement des offres cloud, la réforme de la formation ou encore l'e-commerce. Sagesse a également profité de son événement pour tenir son assemblées générale à l'issue de laquelle Xavier Gerardin et Patrice Foliard ont été réélu à la co-présidence de l'association. La direction de Sagesse a également fait un point sur les actions juridiques que mène l'association. Celle-ci s'oppose actuellement à Sage à qui elle reproche de changer quand bon lui semble les clauses de ses contrats de partenariats, notamment les conditions générales de ventes. Un vote entérinant une hausse de 50 € des cotisations des adhérents à 750 € a également été effectué.

Sagesse souhaite augmenter son budget pour financer le lancement d'une plate-forme collaborative d'ici la fin de l'année. L'outil sera ouvert aux adhérents de l'association ainsi qu'à ses sponsors et aux formateurs indépendants. « L'objectif est de permettre aux CCS de trouver des formateurs sur la Ligne 100 de Sage lorsque l'activité est forte. Notre plate-forme comportera en outre un système de notation des formateurs, indique Patrice Foliard. Par ailleurs, elle va permettre à nos sponsors de présenter leurs offres aux membres de l'association. »

Fédérer 50 CCS d'ici deux ans


Si Sagesse a fait du chemin depuis sa création, l'association n'a pas encore totalement rempli ses objectifs en termes de recrutement d'adhérents. En avril 2014, sa direction déclarait dans nos colonnes sa volonté de fédérer la moitié des 120 CCS Sage de France à l'horizon de six mois à un an. Pour autant, les ambitions sont toujours là, même si elles ont été revues à la baisse. « J'ai demandé aux CCS présents lors de la convention d'évangéliser leurs homologues, indique Patrice Foliard. D'ici deux ans, nous devrions fédérer une cinquantaine de membres. » Sagesse pourrait rapidement élargir le nombre de ses membres si elle rassemblait au-delà des CCS, par exemple en accueillant les revendeurs de Ciel dont certains ont créé l'association ClubCiel. Thierry Cambresy, son président, était d'ailleurs présent lors de la convention Sagesse. Mais l'association de CCS pense pour le moment ne pas avoir le même discours et les mêmes problématiques que ClubCiel. De fait, un rapprochement entre les deux organisations n'est pas à l'ordre du jour.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité