Salesforce profite de la verticalisation de son offre

Marc Benioff, le CEO de Salesforce, a fixé l'objectif : 20 milliards en 2022. (Crédit D.R)

Marc Benioff, le CEO de Salesforce, a fixé l'objectif : 20 milliards en 2022. (Crédit D.R)

Dans les très bons résultats du troisième trimestre 2017 publiés cette semaine par le fournisseur de solutions SaaS Salesforce, les services financiers et les produits spécifiques au secteur de la santé apparaissent comme les principaux moteurs de croissance, sans oublier les ventes à l'international.

Au troisième trimestre 2017, les revenus de Salesforce ont augmenté de 25 %, à 2,68 milliards de dollars, portant à plus de 10,43 milliards de dollars ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année. En août dernier, après la communication des résultats du second trimestre qui dépassaient l'objectif annuel des 10 milliards de dollars que l'entreprise s'était elle-même fixé, le CEO de Salesforce Marc Benioff avait déclaré : « Ce trimestre de croissance exceptionnelle marque une étape importante, puisque nous sommes le premier fournisseur de logiciels d'entreprise dans le cloud à franchir la barre des 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires ». Et le CEO pointait déjà vers la prochaine étape. S'exprimant cette fois sur les résultats du troisième trimestre, celui-ci a déclaré : « Désormais, notre objectif est de faire croître l'entreprise de manière organique jusqu'à dépasser le chiffre d'affaires de 20 milliards de dollars d'ici l'exercice 2022, et nous ferons en sorte d'être encore le premier fournisseur à atteindre ce chiffre ».

D'autres offres verticales à venir

Pour y parvenir, Salesforce devra continuer à croître, aussi bien dans les secteurs verticaux, que géographiquement. L'entreprise a lancé son premier produit de gestion de la relation client CRM Financial Services Cloud dédié au secteur financier en 2015, rapidement suivi par sa solution Health Cloud pour le secteur de la santé (aux États-Unis pour l'instant). Ces offres de produits SaaS en bundles devaient faciliter l'adoption d'un logiciel de gestion de la relation client (CRM) dans ces secteurs très spécifiques. À l'époque, Keith Block, COO de Salesforce, avait déclaré que ces deux produits étaient « la partie émergée de l'iceberg », et qu'il fallait s'attendre à voir d'autres offres cloud verticales dans les 18 mois. Plus tôt ce mois-ci, Salesforce a annoncé un service Financial Services Cloud for Retail Banking ciblant les banques de détail. D'après les dividendes apparus dans l'exercice financier en cours, la stratégie semble porter ses fruits. 57 % des clients ayant adopté ces clouds sectoriels au troisième trimestre sont de nouveaux venus chez Salesforce, une statistique importante pour suivre l'évolution du marché.

Lors de la réunion avec les investisseurs qui a suivi la communication des résultats, M. Block, maître d'oeuvre de cette stratégie verticale des produits CRM, a évoqué son impact sur les résultats de l'entreprise. Dans le secteur de la santé en particulier, celui-ci a affirmé que 15 des 20 plus gros groupes pharmaceutiques mondiaux étaient clients de Salesforce et il a annoncé l'arrivée « d'un nouveau client » ce trimestre, sans le nommer. « Désormais, partout dans le monde, le fait de parler le même langage que nos clients nous met dans une dynamique incroyable », a-t-il ajouté. Interrogé par nos confrères de Computerworld lors de la conférence Dreamforce 2017, Keith Block n'avait pas voulu s'engager sur de nouvelles offres cloud spécifiques, indiquant seulement que Salesforce « continuerait à produire organiquement des cloud centrés sur les secteurs verticaux ».

Développement à l'international

À la fin du second trimestre, Salesforce avait également déclaré que la croissance internationale était un vecteur important de croissance pour l'entreprise et que le fournisseur cherchait à se diversifier au-delà du marché domestique américain, encore dominant dans ses résultats. De fait, au troisième trimestre, les effectifs de l'entreprise ont augmenté de 30 %, dont 40 % en dehors des États-Unis. Keith Block a déclaré : « Nous augmentons nos investissements dans nos ressources de mise sur le marché au niveau international, dans nos opérations et notre infrastructure afin de délivrer la meilleure qualité de service à nos clients partout dans le monde ».

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité