Semestriels Econocom : les activités poursuivies en hausse de 2,9%

Parmi les économies prévues par Econocom figurent la fermeture de son siège de Puteaux (92) cet été. Crédit photo : D.R

Parmi les économies prévues par Econocom figurent la fermeture de son siège de Puteaux (92) cet été. Crédit photo : D.R

Engagé dans un plan de réduction de ses coûts et de recentrage de ses activités, Econocom inscrit un chiffre d'affaires d'1,24 Md€ au bilan de son premier semestre 2019 sur le périmètre des activités poursuivies.

Le chiffre d'affaires d'Econocom pour le compte du premier semestre 2019 s'est établi à 1,24 Md€. Il progresse ainsi de 2,9% (1,6% en organique) par rapport à la même période un an plus tôt. Ces revenus ne tiennent compte que des activités poursuivies par l'entreprise qui se prépare à céder ou à abandonner certains de ses actifs. Parmi les activités qui perdurent figure le pôle Technology Management. Ses facturations ont baissé de 3,9% à 561 M€, malgré une reprise de la croissance au deuxième trimestre. Cette branche a pâti du ralentissement de l'activité de la filiale italienne où des malversations financières ont été découvertes. Le pôle Digital Services et Solutions a bénéficié de son côté d'une croissance de 9,3% (+7,1% en organique).

L'objectif de 128 M€ de ROC annuel confirmé

Econocom évalue à 40 M€ le résultat opérationnel courant (ROC) des activités poursuivies qu'il devrait confirmer dans les semaines à venir. Le groupe estime que sa rentabilité a bénéficié des premiers résultats positifs des actions engagées au cours des huit derniers moi. Il a notamment recentré ses activités et engagé des mesures de réduction des coûts. Son résultat net devrait lui aussi s'afficher en hausse. Pour l'ensemble de l'année, Econocom confirme son objectif de ROC de 128 M€ à périmètre constant.

Ajouter un commentaire
1
Commentaires

leca L'analyse tient-elle compte de la vague de licenciements sur cette même période du 1er semestre 2019 ? Toutes agences confondues, en France ? il serait intéressant de lire la bonne santé interne de l'entreprise. A périmètre constant. Certes, Econocom comme les autres ESN, continue à bénéficier d'une activité dynamique et constante des contrats en cours pour 2019 (insee). La demande en services numériques reste constante sur le marché. Après une cure de remise en forme économique et financière et nous voilà en condition pour faire face à 2020. La constante devient une variable.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité