Serveurs : les ventes essuient toujours la tempête en EMEA et en Europe de l'Ouest

Evolutions des parts de marché des fabricants au T3 2012. Cliquez pour zoomer

Evolutions des parts de marché des fabricants au T3 2012. Cliquez pour zoomer

Cela fait maintenant trois trimestres consécutifs que les ventes en valeur de serveurs enregistrent une baisse à deux chiffres dans la région. Si les marchés d'Europe Occidentale sont les plus touchés, les marchés moins matures sont également dans la tourmente.

La situation ne s'arrange pas sur le marché des serveurs dans la zone EMEA. Selon les derniers chiffres publiés par IDC, les ventes n'ont atteint que 2,8 Md$ au troisième trimestre 2012, soit 10,4% de moins que l'année précédente. En unités, le recul s'établit à 4% pour 526 700 unités. C'est le troisième trimestre consécutif durant lequel le marché des serveurs est en décroissance dans la région : -11,9% en valeur lors du premier trimestre et -11,6% au second.

Entre juillet et septembre derniers, le segment des serveurs X86 a généré 2,1 Md$ de chiffre d'affaires, soit 76,4% du marché total. Des revenus qui sont en déclin de 6,8% sur un an tandis que le nombre d'unités livrées a baissé de 3,6%. Dans le même temps, le prix de vente moyen de ces plates-formes a baissé de 4% comparé au second trimestre 2012.

De son côté, le segment des serveurs non-X86 n'a pas réussi à atteindre la barre du milliard de dollars de revenu au troisième trimestre. Il s'est contenté d'un chiffre d'affaires de 678 M$ en repli de 20,3%. Les revenus issus de ce type de plates-formes ont ainsi atteint leur plus bas niveau en EMEA depuis qu'IDC mesure leur performance. Pour le cabinet d'études, ils pâtissent à la fois d'un environnement économique difficile et de l'attentisme des clients face au renouvellement des processeurs sur toutes les plates-formes majeures (systèmes Power et Z d'IBM ; Integrity de HP ; SPARC T5 d'Oracle) prévu entre la toute fin de 2012 et le début 2013.

L'Europe de L'Ouest alourdit l'addition sur l'ensemble de la zone EMEA

D'un point de vue territorial, l'Europe de l'Ouest est la région la plus touchée de la zone EMEA avec un recul des ventes qui atteint -11,7% en valeur. Le chiffre d'affaires qui y a été généré sur le segment des systèmes à base de processeurs X86 s'est élevé à 1,6 Md$ contre 504 M$ pour celui des serveurs non-X86. En comparaison, les ventes de serveurs sur les marchés moins matures de la zone CEMA (Europe Centrale, Moyen-Orient et Afrique) n'ont baissé « que » de 6,4%. Dans le détail, le repli atteint 5,3% dans les pays d'Europe centrale et de l'Est et 7,9% au Moyen-Orient et en Afrique.

Seules les ventes de Dell progressent chez les grands constructeurs

Chez les fabricants, les positions n'ont pas changé entre les troisièmes trimestres 2011 et 2012 en EMEA. HP reste le chef de file avec 37,8 % de parts de marché (PDM) en valeur, soit trois points de moins qu'il y a un an. Avec 17% de chiffre d'affaires en moins, le fabricant enregistre toutefois la deuxième moins bonne performance du troisième trimestre. En seconde position, IBM dispose d'une part de marché de 27% en très légère hausse. Celle de Dell, son poursuivant, connaît une hausse plus notable de 2 points pour s'établir à 15,3%. Le texans est le seul grand constructeur à avoir vu ses ventes en valeur progresser (+3%). Oracle décroche quant à lui la palme de la chute de revenu (-35%) et ne dispose plus que d'une part de marché de 5,6% contre 7,7% un an plus tôt.

Par F.A.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité