Smile et Open Wide sont entrées en discussions exclusives

Marc Palazon, président de Smile compte sur le rapprochement avec Open Wide pour étoffer son offre.

Marc Palazon, président de Smile compte sur le rapprochement avec Open Wide pour étoffer son offre.

Les deux acteurs majeurs de l'intégration de solutions Open Source que sont Smile et Open Wide pourraient bientôt n'en former plus qu'un. Les deux SSLL formeraient alors un ensemble de 1000 collaborateurs réalisant 70 M€ de chiffre d'affaires. 

La SSLL Smile est entrée en discussion exclusive avec Open Wide pour racheter son concurrent. Si l'opération se concrétisait, elle permettrait au candidat acquéreur, qui réalise 58 M€ de chiffre d'affaires, de mettre la main sur les 15 M€ de revenus d'Open Wide et ses 150 collaborateurs. Cette dernière compte dans son portefeuille clients plusieurs grands comptes prestigieux tels que Thales, Airbus ou encore Zodiac. En outre, l'expertise d'Open Wide est complémentaire de celle de Smile. « Historiquement, Smile était très focalisée sur les domaines du web et du digital. Au fil du temps, nous avons diversifié notre offre vers les infrastructures et la collaboration. Il y a toutefois des domaines dans lesquelles Open Wide est présent, contrairement à nous, et d'autres où ils sont tout bonnement meilleurs que nous », explique Marc Palazon, Président et CEO du Groupe Smile.

Étendre l'offre commerciale

Ce dernier fait notamment allusion au domaine de l'informatique embarqué, dans lequel Open Wide réalise plus de 6 M€ de chiffre d'affaires. « Cette activité est complémentaire de notre expertise dans le web, estime Marc Palazon. Les interfaces sont de plus en plus similaires entre ces deux mondes.» Open Wide va également permettre à Smile de se renforcer dans l'infrastructure, le collaboratif et la GED qu'il maitrise mieux. Forte de ces nouvelles compétences, Smile pourrait proposer une offre reposant sur six grands axes : le digital, l'e-business, les applications métiers, les Infrastructures et l'embarqué.

« Au-delà des complémentarités techniques, le rapprochement avec Open Wide améliorerait aussi notre implantation géographique », ajoute Marc Palazon. Smile se doterait en effet de deux implantations supplémentaires à Toulouse et au Luxembourg. En outre, les agences d'Open Wide à Paris et Lyon lui permettraient de renforcer sa présence en région parisienne et dans la région Rhône-Alpes.

Boucler l'opération fin novembre

L'idée du rapprochement entre les deux SSLL est venu au cours des nombreuses discussions qu'on eu Marc Palazon et Patrick Bénichou, le président d'Open Wide. « Nous nous connaissons depuis longtemps. Lors d'une récente conversation, nous nous sommes rendu compte que nos ambitions stratégiques concordaient. L'idée de nous rapprocher a ainsi germé», explique le premier. Patrick Benichou restera d'ailleurs au sein du groupe et y prendra un poste de direction, comme les membres de son équipe de management. Les deux sociétés espèrent que l'opération sera bouclée d'ici fin novembre. L'ensemble formé par Open Wide et Smile compterait 1000 collaborateurs répartis dans 9 pays à travers 18 agences. Il représentera près de 70 M€ de chiffre d'affaires.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité