StorageCraft structure son offre et son programme partenaires pour séduire les MSP

Cécile Pincet, responsable du channel français de StorageCraft souhaite pouvoir s'appuyer sur 350 partenaires certifiés d'ici fin 2017.

Cécile Pincet, responsable du channel français de StorageCraft souhaite pouvoir s'appuyer sur 350 partenaires certifiés d'ici fin 2017.

En l'espace de six mois, l'éditeur de solutions de sauvegarde et de restauration, StorageCraft, a lancé deux offres supplémentaires et composé une équipe dédiée pour le marché français. Il espère y doubler ses facturations en 2017.

StorageCraft passe à la vitesse supérieure en France et en Europe. Ces 6 derniers mois, l'éditeur de solution de sauvegarde et de restauration fondé en 2003 dans l'Utah a multiplié les investissements pour faire évoluer et son offre et son organisation. StorageCraft a en effet lancé ce mois-ci deux offres SaaS. La première, Cloud Back Up for Office 365 est, comme son nom l'indique, une solution de sauvegarde et de restauration dédiée à la suite bureautique SaaS de Microsoft. Elle est hébergée sur les infrastructures de StorageCraft (à Dublin et à Francfort pour le marché européen).

La seconde, qui sera opérationnelle sur le marché français dans les prochains jours, se nomme File Back-up Recovery. Elle permet de gérer la sauvegarde et la restauration de fichiers à travers des cloud privés, publics ou via celui de StorageCraft. A ces deux solutions, il faut ajouter celles de la gamme historique Shadow Protect disponibles en mode on premise.

Un programme partenaires inédit

A cet enrichissement de l'offre, il faut ajouter un renfort considérable des équipes européennes. « Auparavant nous couvrions l'Europe depuis nos implantation en Irlande et au Royaume-Unis. Aujourd'hui, StorageCraft souhaite s'implanter directement sur ses différents marchés », déclare Cécile Pincet, responsable channel de l'éditeur pour le marché français. Sur ce dernier justement, la firme n'était présente, il y a encore 6 mois, qu'à travers son grossiste historique Athena Global Services. « Nous sommes aujourd'hui trois personnes à nous occuper directement du marché français », déclare Cécile Pincet.

Cet accroissement des ressources s'accompagne d'une refonte complète du système de partenariat. « Auparavant, nous n'avions pas de programme partenaires. C'était notre grossiste qui s'occupait directement du channel pour nous, définissait les marges et accompagnait les revendeurs », précise la dirigeante. StorageCraft a donc mis en place un dispositif inédit. Il s'appuie sur un système de niveaux classiques (Authorized, Silver, Gold et Platinium), accessible en fonction du niveau de certification (accessible via des formations techniques en ligne) et du chiffre d'affaires réalisé avec les offres de l'éditeur. Les partenaires auront alors accès à un système de marges frontales (20% minimum), à des solutions de sécurisation des leads et à des accompagnements commerciaux.

Viser les MSP

A travers cette démarche, StorageCraft souhaite clairement faire évoluer la population de son channel. « Aujourd'hui, nous vivons principalement de la vente de licences perpétuelles via des revendeurs. L'idée est maintenant de se tourner aussi vers des spécialistes de l'infrastructure et des MSP pour avoir plus de récurrence dans nos revenus », explique Cécile Pincet. Ces derniers pourront souscrire directement aux solutions File Back-up Recovery et Cloud Back Up for Office 365 de StorageCraft pour ensuite les intégrer à leurs offres de service. « Aujourd'hui, nous avons environs 300 partenaires français dont beaucoup sont peu actifs. L'idée est de passer à 350 partenaires certifiés dès l'an prochain », déclare la responsable du channel. Pour accélérer le recrutement de nouveaux partenaires, notamment MSP, StorageCraft est actuellement en train de se rapprocher d'un second grossiste dont le nom est pour l'instant confidentiel.

L'éditeur espère bien évidemment que l'intensification de ses efforts sur le marché français se traduira par une progression significative de ses facturations. Pour l'exercice 2017, StorageCraft vise 1 M€ de chiffre d'affaires, soit prêt du double qu'en 2016.  

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité