Test du Macbook Pro 13 pouces édition 2020

Le MacBook Pro 13 pouces mise beaucoup sur le Magic Keyboard et sur de meilleurs performances notamment graphiques. (Crédit : IDG)

Le MacBook Pro 13 pouces mise beaucoup sur le Magic Keyboard et sur de meilleurs performances notamment graphiques. (Crédit : IDG)

Le dernier Macbook Pro d'Apple pourra satisfaire les utilisateurs à l'affût du moindre gain de performances. Concernant le modèle quadricoeur Core i5 de 10e génération à 2,0 GHz (2129 €) testé ici, les ressources du CPU sont correctes par rapport aux modèles précédents, mais la capacité graphique est nettement plus élevée.

Beaucoup espéraient qu'après la sortie du Macbook Pro 16 pouces, Apple livrerait une mise à niveau de son Macbook Pro 13 pouces. Mais cela n'a pas été le cas. Apple a d'abord mis à jour son Macbook Air, et certains ont cru que le constructeur livrerait dans la foulée un  Macbook Pro 13 pouces revue. Finalement, il s'est écoulé plus d'un mois après la mise à jour du Macbook Air avant de voir arriver ce très attendu Macbook Pro 13 pouces. Apple a doté ces derniers modèles de CPU et GPU actualisées, et d'une RAM plus rapide. Enfin, le Magic Keyboard pourrait réconcilier les clients qui avaient boudé la précédente version à cause du clavier papillon. Ceux qui ont acheté un Macbook Pro 13 pouces haut de gamme au cours de ces quatre dernières années pourraient le conserver un peu plus longtemps. Certes, le récent Macbook Pro apporte un gain de vitesse significatif, encore faut-il en justifier le coût. Sauf s'ils veulent vraiment mettre fin à une expérience de frappe parfois pénible avec le très mal conçu clavier papillon.

Le test suivant concerne le Macbook Pro 13 pouces à 2129 €, équipé en standard d'un processeur quadricoeur Core i5 de 10e génération à 2,0 GHz, Turbo Boost jusqu'à 3,8 GHz, 16 Go de mémoire, d'un circuit graphique Intel Iris Plus et d'un SSD de 512 Go. Le modèle à 2379 € est identique, si ce n'est qu'il est équipé d'un SSD de 1 To. Les modèles à 1499 € et 1749 € sont dotés de puces quadricoeurs Core i5 de 8e génération à 1,4 GHz identiques aux versions sorties l'année dernière, mais ces machines disposent désormais du Magic Keyboard et leur capacité SSD a été multipliée par deux.

Adieu, clavier papillon

Avec la sortie du Macbook Pro 16 pouces, en novembre 2019, Apple a commencé à supprimer progressivement son clavier à mécanisme papillon, très mal conçu, pour le remplacer par le Magic Keyboard, qui utilise un mécanisme à ciseaux. Le Macbook Air mis à jour en mars 2020 a subi le même sort. Le Macbook Pro 13 pouces était donc le seul et dernier ordinateur portable encore équipé du clavier papillon. Cette mise à jour sonne définitivement le glas de ce périphérique. Il n'y a donc plus aucun ordinateur portable d'Apple équipé de ce clavier et personne ne le regrettera (même si Apple insiste sur le fait qu'il avait ses fans).

Les qualités du Magic Keyboard, déjà évalué au moment de la sortie du Macbook Pro 16 pouces et du dernier Macbook Air, se confirment une fois encore sur lce MacBook Pro 13 pouces. Le clavier papillon était dur à la frappe, bruyant et tellement peu fiable qu'Apple a dû mettre en place un programme spécial Keyboard Service Program pour répondre aux clients mécontent. Le Magic Keyboard est beaucoup plus agréable à utiliser pour les doigts et les oreilles - il est plus doux, plus confortable et moins bruyant. Le temps nous dira s'il est fiable. Mais jusqu'à présent nos confrères testeurs n'ont pas eu de problèmes avec ce portable, ni avec le Macbook Pro 16 pouces et l'Air testés précédemment. C'est bon signe.


Au revoir, clavier papillon. Bienvenu au Magic Keyboard, ainsi qu'aux touches dédiées ESC et Touch ID sur les côtés de la barre tactile Touch Bar, et aux touches fléchées à mi-hauteur. (Crédit : Willis Lai/IDG)

La Touch Bar d'Apple est bien visible sur le Macbook Pro 13 pouces. Située en haut du clavier, cette bande d'écran tactile remplace les touches de fonction habituelles. Les touches qui apparaissent sur la barre tactile dépendent de l'application utilisée. Par exemple, dans Maps, la barre peut afficher des boutons pour rechercher un trajet, un lieu, marquer un lieu comme favori, et plus encore. La Touch Bar peut être très pratique, mais, après des années passées avec des ordinateurs portables équipés de la Touch Bar (la Touch Bar a été introduite en 2016), notre confrère reconnaît qu'il n'arrive toujours pas à s'en servir régulièrement. La barre tactile est personnalisable en fonction de l'usage, si bien qu'il n'est pas obligatoire d'afficher des options basées sur les applications. Mais, même avec cette liberté, notre confrère ne s'est pas habitué à l'utiliser. Il hésite à dire qu'elle n'est pas nécessaire, car il ne pense pas qu'elle ne soit pas bien conçue. Mais il ne parvient pas à se rappeler qu'il peut l'utiliser pour d'autres fonctions que celles des touches F.

CPU et mémoire plus rapides, graphisme amélioré

Les Macbook Pros 13 pouces 2020 à 2129 € et 2379 € sont équipés de processeurs Intel Core i5 à 2,0 GHz quadricoeurs de 10e génération avec Turbo Boost jusqu'à 3,8 GHz et 6 Mo de cache L3. Ils remplacent les Core i5 quadricoeur à 2,4 GHz de 8e génération des modèles précédents. Ce CPU repose sur la microarchitecture Ice Lake d'Intel qui offre de meilleures performances, de sorte que la vitesse d'horloge plus élevée de l'ancien processeur ne signifie pas grand-chose. Pour 250 € de plus, on peut obtenir en option un Intel Core i7 quadricoeur de 10e Gen à 2,3 GHz avec Turbo Boost jusqu'à 4,1 GHz.

La mémoire de ce Macbook Pro 13 pouces est également plus rapide. La RAM LPDDR3 à 2133 MHz de l'ancien portable a été remplacée par de la RAM LPDDR4X à 3733 MHz, ce qui devrait contribuer à améliorer les performances. Les configurations standard comportent désormais 16 Go de mémoire, contre 8 Go auparavant. Pour 500 € de plus, on peut aussi opter pour une configuration à 32 Go. Un autre gros changement mérite l'attention des utilisateurs professionnels : ce laptop est doté d'un circuit graphique Intel Iris Plus, ce qui permet de connecter un écran de 6K comme le Pro Display XDR d'Apple, ce qui n'était pas possible auparavant, ou un écran 5K. Il permet aussi de brancher jusqu'à deux écrans 4K. L'Iris Plus reste un GPU intégré qui partage sa mémoire graphique avec la mémoire principale du Mac. Selon Apple, l'Iris Plus dispose de 33 % d'unités d'exécution en plus que son prédécesseur (64 au lieu de 48), ce qui devrait se traduire par une amélioration sensible des performances graphiques.

Performances

Les résultats du Geekbench 5 publiés il y a quelques jours par nos confrères montrent une augmentation de 24 % de la performance mono-coeur entre le précédent Macbook Pro quadricoeur Intel Core i5 à 2,4 GHz (Prix de lancement : 2009 €) et ce Macbook Pro quadricoeur Core i5 à 1,4 GHz (1499 €). Dans les tests multi-coeurs, l'augmentation a été de 14 %. Mais ce sont les résultats du test graphique Metal qui ont été les plus impressionnants : avec le MacBook Pro 2020, nos confrères ont constaté une augmentation de 30 % de l'Iris Plus par rapport à l'Iris Plus Graphics 645, et les performances de l'Intel UHD 630, que l'on retrouve dans le Macbook Pro 16 pouces d'Apple, sont plus que doublées.

Test Geekbench 5 multi-coeurs


Les résultats sont fournis sous forme de scores. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Nos confrères ont réalisé plusieurs autres tests de référence pour évaluer les performances du portable. Cette série de tests concerne le Macbook Pro 13 pouces Core i5 quadricoeur de 10e génération à 2,0 GHz (2129 €) et le Macbook Pro 13 pouces Core i5 quadricoeur de 8e génération à 1,4 GHz (1 499 €). En plus des deux ports Thunderbolt 3/USB-C supplémentaires entre les deux modèles, la différence de 630 € donne accès à un processeur 10e gen, une mémoire vive plus importante et plus rapide, de doubler la capacité flash et de disposer de capacités graphiques plus robustes. Autant de promesses de performances que nos confrères ont voulu évaluer.

Test Cinebench R20 CPU


Les résultats sont fournis sous forme de scores. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Le Cinebench R20 est un benchmark CPU multithreads plus intensif que le test CPU Multi-Core Geekbench 5. Le CPU Core i5 quadricoeur à 2,0 GHz est un peu plus de 16 % plus rapide que le CPU Core i5 quadricoeur à 1,4 GHz. Cinebench est un test de rendu, ce résultat est donc particulièrement intéressant pour les professionnels du graphisme.

Test Blender BMW


Les scores sont donnés sous forme de temps en secondes. Les barres plus courtes/les scores plus faibles correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Le Blender BMW est un autre test de rendu. L'amélioration est de 12 % avec le CPU Core i5 quadricoeur à 2,0 GHz.

Unigine Heaven


Les scores sont donnés en images par seconde. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Unigine Valley


Les scores sont donnés en images par seconde. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Les benchmarks Unigine Heaven and Uginine Valley sont des tests graphiques en temps réel qui testent la performance des GPU. Le Macbook Pro 2020 est 16 % plus rapide dans Heaven et 20 % plus rapide dans Valley.

Handbrake 4K et encodage vidéo 1080p


Les scores sont donnés sous forme de temps en secondes. Les barres les plus courtes/les scores les plus faibles correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Pour ce test, nos confrères ont utilisé l'habituelle vidéo 4K Tears of Steel et ils l'ont converti en utilisant le préréglage Fast 1080p30 dans Handbrake. Le CPU Core i5 quadri-coeur à 2,0 GHz est environ 17 % plus rapide que le CPU Core i5 quadri-coeur à 1,4 GHz.

Résultats d'autres tests effectués sur le MacBook Pro 13 pouces quadricoeur Core i5 de 10e génération à 2,0 GHz à 2129 €.

Cinebench R20 CPU


Les résultats sont fournis sous forme de scores. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

V-Ray CPU


Les résultats sont des Ksamples. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

V-Ray GPU


Les résultats sont des Mpaths. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Benchmark Corona


Les résultats sont des Rays par seconde. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

Durée de vie de la batterie


Les scores sont en minutes. Les barres les plus longues/les scores les plus élevés correspondent aux meilleures performances. (Crédit : IDG)

La batterie de 58 Wh des Macbook Pro à 2129 € et à 2379 € est un peu plus petite que celle des modèles moins chers, évaluée à 58,2 Wh. Selon Apple, la batterie offre une autonomie de « jusqu'à 10 heures pour le web sans fil, et jusqu'à 10 heures pour la lecture de films sur l'application Apple TV ». Pour tester la durée de vie de la batterie, nos confrères ont fait tourner une vidéo en boucle jusqu'à épuisement de la batterie. (Il faut préciser que dans cette situation, au lieu de régler la luminosité de l'écran à 150 nits comme on le fait habituellement, le curseur de luminosité a été fixé à 90% environ dans les Préférences Système). Dans le test des Macbook Pro à 2129 € et à 1499 €, les batteries des deux modèles ont tenu un peu plus de 8 heures. Le  portable 2020 n'a eu aucun problème pour durer une journée entière de tâches courantes effectuées avec différentes applications professionnelles, l'accès à Internet et le visionnage occasionnel d'une vidéo sur Internet.

Un écran de 13,3 pouces, pas de 14 pouces

La gamme des Macbook Pro d'Apple a connu un changement important avec le lancement du Macbook Pro 16 pouces, qui remplacerait un modèle avec écran 15 pouces. Le gain de taille a été obtenu surtout en réduisant la lunette noire entourant l'écran. Donc, très naturellement, quand des rumeurs ont commencé à circuler sur un successeur du MacBook Pro 13 pouces de 2019, beaucoup ont parié sur un modèle 14 pouces, en profitant de la même une réduction de taille de la lunette. Mais ce n'est pas le choix fait par Apple. L'affichage est le même qu'auparavant, avec les mêmes bordures noires épaisses. L'écran est toujours un écran Retina de 500 bits, avec une résolution de 2560 x 1600 pixels et la prise en charge du Wide Color Gamut P3 et du True Tone.

Certes, il est toujours aussi beau, le rétro-éclairage est uniforme, le texte net et les couleurs agréables. Mais notre confrère regrette qu'Apple n'ait pas opté pour un écran 14 pouces. Non seulement, il préfère les écrans plus grands, mais le Macbook Pro 16 pouces a inauguré un design, encore plus marquée si l'on utilise aussi un iPhone sans bouton Accueil. La lunette a bords plus larges date un peu. Cela fait des années qu'Apple n'a pas modifié le design de ses Macbook Pro. Il y a comme un sentiment de déjà-vu. La lunette réduite du modèle 16 pouces a suffi à moderniser ce design.


Le MacBook Pro 2020 (à gauche) possède le même écran Retina rétroéclairé de 2560 x 1600 pixels que son prédécesseur (à droite). Il a aussi conservé la bordure de la lunette. (Crédit : Willia Lai/IDG)

De toute évidence, pour des raisons divers, Apple a pris la décision de ne pas changer la lunette de son Macbook Pro. Selon certaines rumeurs, le constructeur envisagerait de lancer un portable Mac basé sur ARM, dès 2021, et il réserve les changements plus radicaux à cette future gamme. Ou alors, la raison est plus pratique, comme des problèmes de performance et de chaleur avec un écran plus grand dans ce petit facteur de forme. Mais ce ne sont pour l'instant que des suppositions.

Stockage et autres caractéristiques

Apple a également saisi cette occasion pour ajuster les configurations NAND flash standard du MacBook Pro 13 pouces. La configuration avec SSD 128 Go a disparu, et c'est tant mieux. La gamme démarre désormais à 256 Go, avec un maximum de 1 To, et Apple propose deux modèles de 512 Go entre les deux. Il est possible de modifier le stockage standard jusqu'à 2 To, avec un gros surcoût. Les modèles à 1499 € et 1749 € sont équipés de deux ports Thunderbolt 3/USB-3, contre quatre pour les modèles à 2129 € et 2379 €. On peut aussi acheter un hub USB-C, toujours utile si l'on a des appareils externes avec connecteur USB-A.

Apple avait équipé le Macbook Pro 16 pouces d'un système à 6 haut-parleurs, assez puissant semble-t-il, que l'on ne retrouve pas sur ce modèles. Celui-ci a conservé le même système de haut-parleurs stéréo que le modèle précédent. Le son est bon, mais clairement pas dans la même catégorie que le modèle 16 pouces.

En cette période de confinement et de travail à distance, on remarquera que la caméra FaceTime des ordinateurs portables d'Apple n'a pas évolué. Les dernières machines sont toujours équipées d'une caméra 720p, et sa qualité d'image est très décevante, surtout si on la compare aux caméras frontales des plus récents iPhone. Voilà trop longtemps qu'Apple n'a pas mis à jour ses webcams.

Conclusion

Cette mise à niveau était attendue. La question est de savoir si cette dernière édition en vaut la peine. Ces modèles offrent certainement assez d'améliorations pour satisfaire les professionnels, surtout si leur Macbook Pro date de plus de deux ans. Les gains de performances du processeur sont appréciables, mais le bond le plus manifeste se trouve dans la partie GPU. Pour un usage courant, si vos applications professionnelles n'ont pas besoin de performances graphiques plus rapides, et si vous avez acheté votre MacBook Pro 13 pouces au cours des quatre dernières années, vous pouvez encore le conserver pour le moment. Sauf si vous ne supportez plus le clavier papillon : le Magic Keyboard change vraiment la donne !

Après avoir évalué le Macbook Pro 16 pouces en novembre dernier, et après le test de ce modèle, notre confrère pense clairement qu'il est temps pour Apple d'apporter des changements radicaux à sa gamme. Les rumeurs selon lesquelles le constructeur préparerait une machine portable basée sur ARM persistent, et cela pourrait bien arriver dès l'année prochaine, sans doute avec une machine grand public pour commencer. Le Macbook Pro resterait inchangé (pour l'instant), mais un ordinateur portable basé sur ARM montrerait la direction qu'Apple compte prendre en termes de technologie et de design. Cela pourrait redonner un peu de piquant à sa gamme portable, qui en a bien besoin.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité