TikTok rejette l'offre de Microsoft et retient Oracle comme partenaire technique

Le transfert de l'algorithme embarqué dans TikTok vers une entreprise américaine ne serait pas compris dans le deal entre Oracle et Byte Dance. (crédit : Antonbe / Pixabay)

Le transfert de l'algorithme embarqué dans TikTok vers une entreprise américaine ne serait pas compris dans le deal entre Oracle et Byte Dance. (crédit : Antonbe / Pixabay)

Après le rejet de l'offre de Microsoft ce week-end par la maison-mère de TikTok, ByteDance, en vue de racheter le réseau social spécialisé dans les vidéos instantanées sur mobiles, Oracle sort du lot. Ce dernier va devenir partenaire technique privilégié de la plateforme pour ses activités américaines.

Le rachat des activités américaines de TikTok est quasiment dans la boite. Alors que Twitter, Netflix, ou encore Walmart s'étaient montrés ces dernières semaines très intéressées pour mettre la main sur la branche américaine du réseau social spécialisé dans les vidéos instantanées sur mobiles, une joute s'était engagée entre Microsoft et Oracle. Entrée de façon inattendue dans la bataille, la firme de Larry Ellison a donc remportée une manche décisive. Ce week-end, Microsoft a en effet annoncé ne pas avoir été retenu par Byte Dance, le propriétaire de TikTok, pour racheter les activités américaines de son réseau social. « «Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok, tout en protégeant les intérêts de la sécurité nationale », indique un communiqué précisant que l'éditeur avait prévu en cas de victoire des « changements significatifs » en matière de sécurité, de confidentialité, de sécurité en ligne et de désinformation.

Dans le même temps, une source proche du dossier rapportée par le Wall Street Journal a indiqué qu'Oracle devenait « partenaire technique de confiance » de TikTok aux Etats-Unis. Si pour l'heure un rachat ferme et définitif n'a cependant pas encore été expressément annoncé, c'est qu'en coulisses ce rapprochement semble loin d'être évident. D'après le South China Morning Post, les discussions d'acquisition mettaient de côté la vente ou le transfert de l'algorithme embarqué dans TikTok. « « La société [ByteDance] ne distribuera de code source à aucun acheteur américain, mais l'équipe technologique de TikTok aux États-Unis peut développer un nouvel algorithme », indique cette source en complétant avec une métaphore : « la voiture peut être vendue, mais pas le moteur. »

Après Zoom, l'infrastructure cloud d'Oracle derrière TikTok

Patrick Moorhead, président et analyste principal chez Moor Insights & Strategy, a livré dans un tweet son point de vue sur ce rapprochement : « Pourquoi un accord Oracle TikTok aurait du sens : TikTok a besoin d'un partenaire de données américain de confiance. Oracle sait comment protéger et gérer les données. Oracle a besoin de grimper dans le cloud et TikTok lui fournit une méga échelle. Ajoutez à cela l'échelle de Zoom et vous êtes avec les plus gros acteurs ».

La décision de la vente des activités américaines de TikTok a été précipitée par un décret présidentiel du président américain Donald Trump fixant un délai de 90 jours pour être effective, exclusivement auprès de potentiels acquéreurs eux-mêmes américains. Ne cachant pas ses relations, proches, avec Donald Trump, le fondateur d'Oracle est l'un des rares dirigeants de la Silicon Valley à lui avoir apporté son soutien.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité