Trimestriels Econocom : baisse à deux chiffres des revenus sur fond de crise du Covid-19

Econocom a accéléré certaines étapes de son plan de réduction des coûts et recouru au chômage partiel pour préserver sa rentabilité. Illustration : D.R.

Econocom a accéléré certaines étapes de son plan de réduction des coûts et recouru au chômage partiel pour préserver sa rentabilité. Illustration : D.R.

Le groupe Econocom a subi une chute de 11,5% de son chiffre d'affaires pour le premier quart de l'année 2020. Particulièrement touché, son pôle Technology Management & Financing accuse un recul d'activité de 16,1%.

Econocom n'a pas été épargné par les effets du confinement. Au cours du premier trimestre 2020, le groupe a réalisé 596 M€ de chiffre d'affaires sur ses activités poursuivies. Un niveau de revenus qui traduit un recul de l'activité de 11,5% (-11,1% en organique) par rapport à la même période l'an dernier. Branche du groupe la plus touchée, le pôle Technology Management & Financing (financement) a vu ses facturations reculer 16,1% à 181 M€. Un recul qu'Econocom explique en partie par des retards dans la contractualisation d'opérations et des décalages de livraisons chez les clients.

Moins fortes, les baisses de revenus enregistrées par les autres pôles n'en sont pas moins conséquentes. S'agissant de l'activité Digital Services and Solutions, elle a chuté de 9,3% à 415 M€. La décroissance est à peu près identique pour les pôles Produits et Solutions (-9,5%) et Services (-9%) qui totalisent respectivement 260 M€ et 155 M€ de chiffre d'affaires trimestriels.

La rentabilité préservée

Econocom s'attend logiquement à ce que la situation sanitaire affecte aussi ses résultats du second trimestre. Dès le 16 mars, le groupe a mis en place des cellules de crises, pour la France et l'International, chargées de prendre des mesures au fil de l'évolution de la situation. En outre, l'entreprise a accéléré certaines étapes de son plan de réduction des coûts et recouru au chômage partiel. Autant d'actions qui, selon ses dires, lui ont permis de rester rentable entre janvier et mars derniers.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité