Un deuxième salon plus musclé pour la FRP2I

Le prochain salon du groupement de revendeurs rassemblera deux fois plus d'exposants que l'an dernier. Le jour suivant, la FRP2I organisera son assemblée générale durant laquelle sera notamment abordée la mise en place d'un systèmes de groupement d'achats.

La Fédération des Revendeurs et Prestataires Informatiques Indépendants (FRP2I) organise le 7 juin prochain la seconde édition de son salon propriétaire à Orléans. Comparée à l'édition 2012 qui se tenait près de Bordeaux, le cru 2013 se veut plus musclé que le précédent, notamment en termes d'exposants présents. Le signe que ce groupement de revendeurs, né en 2009 des discussions de professionnels de l'informatique sur le web, est parvenu à se faire une place dans le paysage de la distribution informatique française. « Cette année, nous accueillerons dix-sept exposants contre neuf l'an dernier », précise Emmanuel André, le président de l'association. On comptera parmi eux ceux déjà présents en 2012, comme Terra Computers, Eaton, Microsoft ou encore D-Link, et des nouveaux venus tels que Nordnet, Epson, EBP, Athena Global Services et Aubelio. Outre la tenue de leurs stands, onze d'entre eux se chargeront également d'animer des conférences de présentation du contenu de leurs partenariats avec la FRP2I et de leurs offres.

Plus d'adhérents malgré la disparition de 6% des membres à la fin 2012

Côté visiteurs, 80 membres de la FRP2I sont attenus. S'ajouteront à eux une vingtaine de revendeurs qui ne sont pas issus du groupement et à qui ce dernier veut faire découvrir les avantages qu'il propose. A l'heure actuelle, l'association revendique 148 membres contre 141 en juillet 2012. A priori, la croissance de l'effectif n'est pas notable. Mais il faut dire que la crise qui touche l'économie française est passée par là. « A la fin 2012, nous avons vu disparaître 6% de nos adhérents, en grande partie des sociétés qui ciblaient le grand public », explique Emmanuel André. Cette hécatombe explique que le groupement recrute en priorité des revendeurs qui ciblent le monde professionnel. Pour l'heure, les chiffres d'affaires réalisés par les membres de la FRP2I (48 M€ cumulés) varient entre 150 K€ et 2 M€ avec une moyenne située entre 400 et 500 K€. « Nous voulons encore faire grossir le nombre de nos membres, précise Emmanuel André. J'espère qu'à la fin 2013 ou au début 2014 nous serons 200, et jusqu'à 600 pour les 10 ans d'existence la fédération. »

En attendant, la FRP2I avance grâce aux moyens renforcés, mais toujours modestes, dont elle dispose. De 120 € annuels à l'origine, la cotisation demandée à ses membres est passée à 240 €. Cela reste peu mais à permis au groupement de créer un poste de salarié chargé des tâches administratives, des relations avec les revendeurs et de l'organisation de ses événements ou de sa présence à ceux auxquels il participe. Son arrivée décharge les membres du bureau de l'association de certaines tâches pour leur permettre de se consacrer à d'autres problématiques. « Quand j'ai été réélu lors de notre assemblée générale de 2012, je me suis engagé à ce que les cotisations de nos membres n'augmentent pas pendant les trois années à venir, précise Emmanuel André. Je préfère miser sur la croissance du nombre de nos adhérents pour faire croître le budget de la FRP2I. »

Un système d'achats groupés en cours de finalisation

La prochaine assemblée générale de l'association se tiendra le 8 juin, dans la foulée du salon orléanais. L'occasion pour la FRP2I d'aborder avec ses membres les chantiers en cours et de discuter des orientations que le bureau veut leur soumettre. L'un des projets bien avancé de la FRP2I est la création d'un groupement d'achats qui lui permettrait d'obtenir des remises supérieures à celles que certains fournisseurs lui octroient déjà. « L'idée est de passer des commandes sur une référence précise pour entrer ensuite en négociations avec le fournisseur concerné », indique Emmanuel André. Le site d'achats groupés qui permettra à l'association de mettre en oeuvre cette stratégie est déjà en développement. Le Green-It sera l'un des autres sujets concernant l'avenir de la fédération qui sera abordé. « L'obsolescence programmée des PC va disparaître. Nous commençons déjà à voir des machines dont la durée de vie est plus longue et dont la consommation énergétique est dérisoire. La fédération doit s'orienter vers la fourniture d'une offre de maintenance à long terme pour accompagner ce mouvement qui va mettre fin à une aberration écologique mais qui s'accompagne aussi d'une baisse des taux de renouvellement des PC », explique Emmanuel André.
La deuxième partie de la journée du 8 juin sera consacrée à des ateliers à la fois techniques et commerciaux, animés par des membres de la FRP2I, autour de la vidéosurveillance, des contrats de maintenance, de la sécurité ou encore de l'affichage dynamique.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité