Vanessa Malpeli devient directrice des Services Partners chez Microsoft France

Vanessa Malpeli est salariée de la branche française de l’éditeur de Redmond depuis 2008. (Crédit : D.R.)

Vanessa Malpeli est salariée de la branche française de l’éditeur de Redmond depuis 2008. (Crédit : D.R.)

Microsoft France change de responsable des Services Partners. C'est Vanessa Malpeli qui hérite de ce poste, après onze ans passés chez l'éditeur.

Les partenaires de Microsoft France dans les services seront désormais coordonnés par Vanessa Malpeli. Elle aura la charge d'une équipe de 10 personnes gérant un écosystème d'une quarantaine de fournisseurs de services. Elle devra notamment recruter et optimiser ce portefeuille. Elle devra également orchestrer les travaux entre ses équipes et d'autres divisions de Microsoft (gestion technique, des canaux de distribution, des ventes, etc.). Elle remplace Roselyne Ludena, recrutée chez HP France pour diriger l'activité commerciale retail.

Vanessa Malpeli est salariée de la branche française de l'éditeur de Redmond depuis 2008. Elle a d'abord été spécialiste des ventes de licences pour devenir en 2013 responsable marketing de Windows for Enterprise. Avant de prendre la charge des partenaires services de Microsoft, elle en était la directrice commerciale pour les clients B2B. Vanessa Malpeli a commencé sa carrière chez Johnson & Johnson puis chez le groupe Orsyp.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité