Veritas met à jour sa plateforme NetBackup

NetBackup 8.3 devient la console unique pour contrôler les fonctions de protection des données cloud/hybride et la reprise après sinistre. (Crédit : Veritas)

NetBackup 8.3 devient la console unique pour contrôler les fonctions de protection des données cloud/hybride et la reprise après sinistre. (Crédit : Veritas)

Si la version 8.3 de NetBackup semble une simple évolution de la 8.2, c'est tout le contraire. Veritas propose une évolution majeure de son outil de sauvegarde avec plus de transversalité pour assurer la protection des applications et des données sur site et dans les clouds. La solution est devenue à juste titre le coeur de son EDSP (Enterprise Data Services Platform).

Avec le lancement de la version 8.3 de NetBackup, Veritas propose une mise à jour majeure de sa solution de sauvegarde au coeur de son EDSP (Enterprise Data Services Platform). Comme nous l'a expliqué Jean-Pierre Bouchira, vice-président Europe du Sud chez Veritas, « nous contribuons à réduire les coûts de production avec une solution intégrée destinée aux applications cloud natives mais également traditionnelles ». NetBackup 8.3 inclut en effet deux autres produits Veritas : CloudPoint et Veritas Resiliency Platform (VRP) pour apporter aux entreprises une plate-forme unique qui protège les données où qu'elles se trouvent. À l'heure du multicloud, la sauvegarde et la restauration traditionnelle sont dépassées et il est devenu nécessaire de suivre les applications et les données où elles se trouvent.

Travaillant avec une soixantaine de fournisseurs de services cloud dont AWS, Azure et GCP, CloudPoint propose une protection avec des instantanées de sauvegarde. Veritas supporte près de 200 API pour le faire et assure également une intégration plus étroite grâce à des développements spécifiques. La reprise après sinistre est orchestrée avec simple bouton (virtuel) grâce à l'intégration complète de Veritas Resiliency Platform. Cette dernière assure des temps de reprise très courts grâce à une protection continue des données. La combinaison de CloudPoint et VRP assure la haute disponibilité des applications protégées avec NetBackup et apporte une gestion simplifiée des données de sauvegarde sur site et dans le cloud, ainsi qu'entre les clouds publics. La solution est donc multicloud avec la prise en charge des environnements hybrides pour assurer le transfert de charge de travail et la portabilité des données d'une plateforme à une autre. « Nous sommes agnostiques pour le cloud et nous travaillons avec toutes les plateformes », nous a expliqué Jean-Pierre Bouchira. À noter que NetBackup est disponible sur la Marketplace d'Azure mais pas encore d'AWS.

Réduire l'hétérogénéité des solutions de back-up

Avec NetBackup 8.3, l'éditeur indique qu'il permettra à ses clients de réduire considérablement le risque et l'impact des temps d'arrêt du système, en évitant de recourir à plusieurs solutions de back-up pour protéger les applications et les données. Une seule solution donc pour normaliser les sauvegardes sur une plate-forme multicloud et hybride. En complément, Veritas annonce le support de plus de 800 charges de travail et une amélioration de la découverte des ressources à protéger : des bases de données aux VM. La protection contre les ransomwares n'a pas été oubliée à l'heure où les attaques se multiplient contre les collectivités territoriales, les assureurs et même les hôpitaux. Un mode Worm (Write Once Read Many) est proposé sur les disques durs des appliances de la société pour garantir l'inviolabilité des données. Ces appliances assurent également la déduplication des données afin de réduire les transferts de données lors des sauvegardes incrémentales.

La partie analytique - une grosse tendance dans le monde de la sauvegarde est également à l'honneur grâce au rachat l'an dernier de la start-up Aptare. Cette dernière assure des analyses prédictives au niveau du stockage afin d'aider les entreprises à répondre aux exigences de conformité et de SLA. Avec Aptare IT Analytics, Veritas aide aujourd'hui les entreprises à optimiser leurs coûts de stockage en prenant en compte l'ensemble des workloads et des  politiques de sauvegarde tout en offrant une visibilité accrue des infrastructures.  Une voie déjà empruntée par les concurrents de Veritas, que ce soient des acteurs cloud natif comme Rubrik ou Cohesity ou issus du vieux monde comme Commvault et Veeam.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité