Veritas voit désormais au-delà de la sauvegarde

Frédric Viet, directeur channel de Veritas pour l'Ouest de la zone EMEA : « Nous avons procédé à des évolutions importantes dans nos offres, notamment pour accompagner les clients dans leur migration vers le cloud. » Crédit photo : D.R.

Frédric Viet, directeur channel de Veritas pour l'Ouest de la zone EMEA : « Nous avons procédé à des évolutions importantes dans nos offres, notamment pour accompagner les clients dans leur migration vers le cloud. » Crédit photo : D.R.

Si la sauvegarde reste au coeur de l'offre de Veritas, l'éditeur met désormais sur le devant de la scène des offres dont il disposait déjà pour mettre en oeuvre une stratégie de gestion des données à 360°.

Revendu par Symantec à un groupe d'investisseurs conduit par le fonds The Carlyle Group en août 2015, Veritas a opéré depuis une évolution de stratégie qui s'est accéléré entre ces six à douze derniers mois. « Aujourd'hui, nous ne sommes plus uniquement positionnés sur la sauvegarde mais plus globalement sur la fourniture de solutions de gestion des données à 360°», résume Frédric Viet, le directeur channel de Veritas pour l'Ouest de la zone EMEA. Certes, le coeur de cette approche réside toujours dans la sauvegarde avec la solution Netbackup. Lancée en décembre 2016, la version 8.0 de ce produit offre une meilleure intégration avec le cloud pour permettre aux entreprises de gérer leurs sauvegardes depuis et vers différents d'environnements (Cloud, hybride, On-Premise). Mais le second pilier de la proposition de valeur de Veritas consiste à donner aux entreprises la possibilité de connaître la nature des données en leur possession. « Aujourd'hui, 50% des données hébergées dans un data center ne sont pas clairement identifiées. C'est ce que l'on appelle le dark data », explique Frédéric Viet. Pour répondre à cette problématique, Veritas propose les offres Data Insight, e-discovery et Enterprise Vault qui figuraient déjà à son catalogue mais qui ont été retravaillées. En outre, elles font désormais l'objet d'une roadmap bien définie.

Etre aussi identifié comme un acteur du stockage

Le troisième pilier de la gestion des données à 360°de Veritas repose sur disponibilité des données, un domaine dans lequel l'éditeur met à contribution Infoscale, une solution de SDS qu'il figurait, elle aussi, déjà à son catalogue et qui a été déclinée sous la forme de deux nouvelles offres : Infoscale Acess, un NAS virtuel capable de fonctionner avec des sources de données hétérogènes (serveurs physiques, cloud...), et Hyperscale, un SDS capable de gérer des environnements OpenStack. A cela, il faut ajouter Veritas Resiliency Platform 2.0 qui permet de déplacer des machines virtuelles à travers différents cloud privés et publics et de gérer des reprises après sinistres.

« Toutes ces offres s'intègrent facilement avec Netbackup », précise Frédéric Viet. Si Veritas a fait évoluer sa stratégie, c'est notamment pour permettre aux entreprises de se mettre en conformité avec les législations. En Europe, ces dernières vont être soumises au GDPR (Règlement général sur la protection des données [Ndlr : à caractère personnel]) dont les dispositions seront applicables à compter du 25 mai 2018. Celles qui ne se seront pas conformées à la nouvelle norme encourront une amende pouvant aller jusqu'à 4% de leur chiffre d'affaires. De quoi faire à réfléchir...

Des prestataires de services managés pour partenaires

Pour mener à bien sa nouvelle approche en France, Veritas indique pouvoir compter sur son réseau de distribution actuel qui assure 95% de ses revenus dans l'Hexagone. L'éditeur s'entoure également de plus en plus de fournisseurs de services managés qui utilisent ses solutions pour délivrer des prestations. A leur intention, il a d'ailleurs fait évoluer son modèle de licence qui prévoit une facturation spéciale pour les prestataires qui fournissent des services de sauvegarde à la demande.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité