VMware actualise Workspace One pour renforcer ses performances

VMware a changé l'architecture de Workspace One autour de la conteneurisation et les microservices. (Crédit Photo : VMware)

VMware a changé l'architecture de Workspace One autour de la conteneurisation et les microservices. (Crédit Photo : VMware)

En modifiant l'architecture de Workspace One en se basant sur des microservices, VMware entend bien améliorer les performances de la solution de gestion des endpoint.

Petits changements pour Workspace One de VMware. La solution opère la gestion des endpoints qui fournit, gère et sécurise l'accès de n'importe quel équipements aux applications d'entreprise hébergées dans le cloud ou dans un environnement distribué sur site. Cette suite hautement intégrée comprend la gestion des périphériques, l'authentification unique, le contrôle d'accès à distance, la sécurité des terminaux, l'analyse, l'automatisation et la virtualisation.

La manière dont les collaborateurs utilisent et accèdent aux applications à partir de plusieurs terminaux a incité le spécialiste de la virtualisation à modifier Workspace One et les modalités de fourniture de ses services. « Au cours de la dernière décennie, le nombre de terminaux mobiles et de bureau gérés et sécurisés par Workspace One a considérablement augmenté. Alors que l'hétérogénéité des terminaux s'est étendue horizontalement, leur nombre a également augmenté verticalement pour chacun de nos clients. C'est pourquoi, une architecture beaucoup plus puissante, capable de fonctionner à grande échelle et de s'adapter à la complexité croissante des terminaux était nécessaire », a écrit Naveen Pitchandi, directeur des produits pour la gestion unifiée des terminaux (UEM), dans un blog.

Une architecture basée sur les microservices
Selon VMware, l'architecture basée sur les microservices Workspace ONE va multiplier par 10 les performances et l'évolutivité. « La gestion des terminaux et le chargement des écrans s'effectuent désormais en une fraction de seconde, même dans des environnements comptant des millions de terminaux », a déclaré M. Pitchandi. De plus, grâce à la conteneurisation, les modifications apportées à un composant particulier n'ont d'incidence que sur ce composant, ce qui réduit les risques liés aux changements et permet de tester chaque cas d'usage isolé de manière plus approfondie. « Il est également plus facile d'identifier et de résoudre les problèmes », a encore déclaré la firme.

La conteneurisation de Workspace One offre la possibilité de créer des fonctionnalités supplémentaires sans dépendance importante vis-à-vis d'autres fonctionnalités. « Elle réduit également les délais de build, accélère le développement des fonctionnalités et la correction des bogues », a aussi déclaré VMware. La suite est « désormais capable de connaître l'état souhaité terminal et, si elle voit qu'il s'éloigne de cet état, elle exécute rapidement la tâche nécessaire pour y remédier », a déclaré Naveen Pitchandi. Cette charge de travail informatique peut être transférée au client dans le cas des ordinateurs de bureau afin de fournir des remédiations hors ligne à faible latence quand c'est possible. « Elle peut être prise en charge par le serveur pour les terminaux légers comme les mobiles », a déclaré le dirigeant. « Cette évolution ouvre des perspectives considérables en matière de sécurité, de conformité des appareils et de rationalisation de la gestion des appareils », poursuit-il.

Des fonctionnalités supplémentaires

Parmi les autres fonctionnalités de Workspace One, on peut citer :

- Une autre version de Freestyle Orchestrator, la plateforme d'orchestration de workflow low-code pour les administrateurs de Workspace One, capable d'automatiser les tâches du système et l'établissement de politiques.

- Le Workspace One Marketplace, qui fournit divers contenus prêts à l'emploi pour l'administrateur Workspace One, y compris des modèles, des scripts et d'autres ressources pour répondre aux cas d'usage de la gestion des points d'extrémité, de l'expérience utilisateur et de la sécurité de l'espace de travail. Les intégrations Marketplace permettent aux entreprises de connecter des applications cloud tierces et proposent des offres pré-packagées pour des cas d'usage comme l'onboarding et le offboarding, l'optimisation des licences et les workflows de quarantaine de sécurité.

Les analystes ont déclaré que ces fonctionnalités récentes de Workspace One étaient bienvenues et qu'elles représentaient un changement important pour une plateforme bien établie. « Les changements rendront Workspace One plus facile et plus rapide à déployer, à maintenir et à utiliser », a déclaré Phil Hochmuth, vice-président de la pratique Endpoint Management and Enterprise Mobility chez IDC. « Elles ouvrent également Workspace One à des scénarios d'intégration de systèmes et d'automatisation plus larges avec des plateformes cloud axées sur la sécurité, la gestion des services IT, l'analyse, et les suites et outils de productivité. VMware précise que la prochaine architecture et les améliorations de performances seront déployées au second semestre 2023.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité