Capgemini muscle son offre dans le cloud en achetant Artesys et Avantias

Capgemini se renforce en France. Le groupe se services informatiques a annoncé coup sur coup l'acquisition de 100% du capital de deux sociétés françaises, Artesys et Avantias. La première est spécialisée dans l'architecture et l'intégration de solutions logicielles d'infrastructures. La seconde, dans la mise en place d'outils ECM (Entreprise Content Management). Le montant total de ses deux rachats s'élèvent à 40 millions d'euros. Ils seront financés sur la trésorerie nette du groupe.

Ces deux acquisitions s'inscrivent dans la stratégie de développement des deux lignes de services mondiales de la SSII.  Il s'agit de Business Information Management (BIM) et d'Infrastructure Transformation Services (ITS), une activité qui a pour objectif d'aider les entreprises à accéder aux bénéfices du cloud computing. Cette dernière, qui a vu le jour en janvier 2011, est pilotée par Daniel Chaffraix au niveau mondial. En s'offrant Artesys, Capgemini couvrira l'ensemble du cycle de vie des infrastructures, de leur conception à leur exploitation en termes de services d'infrastructures, en passant par l'adoption de transformations (virtualisation, automatisation, orchestration,...) qui permettent la mise en oeuvre de  modèles de type cloud computing.

« En France, nous manquions de capacité en terme d'exécution de services de transformation d'infrastructures , commente Daniel Chaffraix.  Nous sommes aussi  positionnés via notre filiale Sogeti. Nous avons porté notre choix sur Artesys pour ses capacités à comprendre le monde de la gouvernance via son outillage de solutions ITIl, pour ses compétences et également pour son portefeuille de références en termes de projets aboutis. »

25 millions de CA en 2010

Autre raison qui a motivé le rachat : le fait qu'Artesys ne soit pas dispersée sur trop de multiples partenaires.  « A l'opposé d'autres intégrateurs  Artesys a choisi de limiter ses opérations de partenariat en s'appuyant uniquement sur les outils de BMC et  de HP Software », souligne Daniel Chaffraix. Ceci lui a permis de développer rapidement des compétences de façon plus approfondie et pertinente.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité