Ines s'oriente vers le tout indirect

Le fournisseur de solutions de gestion de la relation client en mode service franchit une nouvelle étape de son développement. Il annonce sa volonté de recruter une vingtaine de revendeurs certifiés capables de proposer sa solution à leurs clients et de leur fournir une offre de services complémentaires. L'éditeur a pour cela constitué en interne une équipe de trois personnes chargée de mobiliser ce réseau et de l'accompagner dans sa montée en compétence. Deux partenaires ont d'ores et déjà rejoint l'éditeur dans le cadre de ce programme : le parisien Boost et le lyonnais Hyperlink. Depuis trois ans, Ines anime déjà un réseau d'une quinzaine d' « experts » indépendants qui préconisent ses solutions. A la différence de ces derniers, qui s'apparentent plus à des consultants indépendants sélectionnés pour leur connaissance métier, les partenaires certifiés sont des sociétés de distribution et de services qui auront un rôle de centre de compétences. L'objectif à terme pour Ines étant de basculer 100% de ses ventes sur ses partenaires Parallèlement, la société, qui compte désormais une vingtaine de collaborateurs, vient d'entamer son internationalisation avec l'ouverture d'un bureau à Barcelone. Deux autres ouvertures devraient intervenir au cours du premier trimestre, vraisemblablement en Allemagne et en Grande-Bretagne. Ines finance pour l'instant ces développements sur ses fonds propres mais prépare une levée de fonds en 2007. Ines prévoit de terminer son exercice 2006 sur un chiffre d'affaires de 1,2 M€ en croissance de 100%. L'éditeur table sur une croissance similaire sur son exercice 2007.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité