L'intersyndicale Alcatel-Lucent rappelle ses engagements à Nicolas Sarkozy

Le 28 mars dernier, l'intersyndicale Alcatel-Lucent France (CFDT, CGT, CFE-CGC, CFTC) rencontrait Nicolas Sarkozy, alors candidat à l'élection présidentielle. L'objectif était, bien évidemment, d'évoquer le plan de restructuration visant à supprimer 1468 emplois en France, et impactant 500 emplois indirects de prestataires et d'intérimaires. Les syndicats l'ont alors sensibilisé sur la question des délocalisations, et l'avenir de la filière télécoms en général. Nicolas Sarkozy aurait alors apporté son soutien à l'intersyndicale et pris des engagements d'actions dès la première semaine de son mandat, s'il était élu. C'est dorénavant gagné pour lui, les syndicats lui rappellent donc ses engagements. Une première missive lui a été adressée le 9 mai, sollicitant un entretien. La requête restant lettre morte, l'intersyndicale réitère urgemment son appel ce 13 juin. Que pourra faire le président sur ce plan « inéluctable » pour la direction d'Alcatel Lucent ?

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité