Le cloud créera 190 000 emplois en France d'ici 2015, selon IDC

Les investissements liés aux services cloud vont créer près de 14 millions d'emplois à travers le monde d'ici 2015, dont 189 000 en France, principalement dans les PME, estime une étude d'IDC.

Selon le cabinet d'études IDC, les revenus issus des innovations liées au cloud atteindront 1 100 milliards de dollars de revenus d'ici trois ans et entraîneront des redéploiements organisationnels et des créations de postes. Dans une enquête commandée par Microsoft, les analystes estiment que les services de clouds publics et privés généreront 14 millions d'emplois dans le monde entre 2011 et 2015, dont près de 200 000 en France. Sur ces 14 millions, plus de la moitié iront dans les TPE et les PME. La majorité des emplois se rapportant au cloud seront concentrés dans trois grands secteurs : les entreprises de communication (2,4 millions d'emplois), les banques (1,4 million), l'industrie (1,3 million). 854 000 seront constitués dans les chaînes de production, 723 000 dans l'éducation et 673 000 dans l'assurance. C'est sur les marchés en fort développement, comme la Chine et l'Inde, que le taux de création d'emplois liés à l'informatique en ligne sera le plus élevé. Dans ces pays, IDC table sur 6,7 millions d'emplois supplémentaires d'ici 2015. 2,8 millions de postes sont également attendus en Asie/Pacifique (hors Chine et Inde), un peu plus de 2 millions dans la zone Emea, et 1,2 million aux Canada et aux Etat-Unis.

Une adoption plus rapide dans les PME

Le cabinet estime aussi que ce sont dans les entreprises de moins de 500 salariés que sera constituée la majorité des emplois, et ce dans toutes les régions, même si, en parallèle, ces PME ne pèsent qu un tiers seulement des dépenses IT. Dans le même temps, IDC estime que les entreprises de petite et de moyenne taille adopteront des services cloud plus rapidement que les grandes entreprises, en raison d'un certain nombre de facteurs. Le poids de l'existant est moins important pour les entreprises plus petites. Les contraintes en fonds propres rendent les services IT dans le cloud plus attractifs pour les petites entreprises que pour les grandes, mais limitent aussi les investissements dans les services de cloud privé. La concentration de ces petites entreprises varient suivant les secteurs d'activité, ce qui aura un impact sur l'adoption des services cloud.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité