Les MVNO grignotent des parts de marché

Même si les opérateurs virtuels (MVNO) ne représentent que 3,42% du parc total des abonnés mobiles, ils gagnent doucement mais sûrement des parts de marché sur les trois opérateurs de réseau mobile. En effet, alors que les MVNO ont gagné plus de 320 000 clients sur le premier trimestre de l'année 2007, les opérateurs de réseau en ont perdu 17 200 (données issues du « Suivi des indicateurs mobiles de l'Arcep », clôturées le 31 mars 2007). La conclusion est sans doute un peu hâtive, les MVNO auraient pu en effet recruter de nouveaux abonnés. Mais, alors que la croissance trimestrielle totale du parc est de 0,7% (pour atteindre plus de 52 millions de clients, soit 82,4% de la population), la progression du parc MVNO est de 23% sur le trimestre par rapport à l'année précédente (Plus de 302% sur l'année) tandis que la décrue trimestrielle des opérateurs de réseau est de -0,04% (-4,12% sur l'année). Indéniablement, les MVNO pompent une partie des abonnés de SFR, Bouygues ou Orange. Les Virgin Mobile, Télé2 ou autres Ten ont de quoi se réjouir ! Ces nouveaux entrants misent énormément sur la simplification de la procédure de portabilité, qui doit passer à 10 jours à partir du 21 mai prochain. Déjà, plus d'un million de clients ont changé d'opérateurs depuis juillet 2003. Après des débuts laborieux, la portabilité semble plus accessible. Plus de 110 000 clients ont changé de fournisseur sur le premier trimestre, plus de 134 000 sur le dernier trimestre 2006. Même si les MVNO enregistrent des croissances exponentielles (partant de 0, c'est facile), même s'ils affichent des stratégies marketing agressives, il est difficile d'imaginer qu'ils pourront sortir de leurs marchés de niches et qu'un de ces acteurs puissent un jour jouer un rôle majeur dans le paysage mobile français. Alors qu'une possible vente de l'éternel challenger, Bouygues Télécom, est envisagée (trop petit pour survivre), difficile de miser sur des petits acteurs dépourvus d'infrastructures et étroitement liés aux opérateurs de réseaux.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité