Recrudescence des pourriels en France, selon Secuserve

Bilan noir pour les pourriels en France. Selon une étude publiée par Secuserve, société française spécialisée dans la sécurisation des emails, 95 % des messages électroniques échangés en décembre 2006 en France sont des pourriels. En décembre 2005, cette proportion atteignait déjà la barre des 80%. Cette tendance s'inscrit dans un contexte où l'email demeure une des principales sources d'échanges des entreprises. En moyenne, un salarié français a reçu 92 emails en décembre 2006, contre 56 en 2005 (pourriels compris). Mais cette hausse serait en partie expliquée, non pas par la progression de seuls messages véritables, mais par le doublement d'envoi de pourriels sur la période. Et ce ne serait qu'un début. "Nous prédisons en 2007 que le seuil des 99% de Spams sera atteint", commente, alarmiste, Philippe Rèbre, directeur technique chez Secuserve. Secuserve justifie cette progression d'abord par une quantité d'envois de type viral, résultant de PC zombies (à 30%), puis par l'apparition d'une nouvelle forme de pourriel baptisée Spam Image, qui passe outre les blocages mis en place par les systèmes anti-spams. "Il s'agit d'un message contenant une image dans laquelle est imbriqué du texte avec des fonds et caractères variables. Ce qui rend très difficile leur détections par les moyens classiques", explique Secuserve. Les PC Zombie, quant à eux, sont des ordinateurs de particuliers sur lesquels sont installés des malwares servant de relais d'envoi. Une opération invisible pour l'utilisateur.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité