Websense se réorganise sur tous les fronts

Le fournisseur de solutions pour l'usage sécurisé d'Internet réorganise l'ensemble de ses directions, aux niveaux mondial, européen et français. Gene Hodges devient le nouveau CEO de la maison mère, tandis que Franck Coggrave supervise désormais les activités de Websense pour la France, l'Espagne et l'Italie, en plus de l'Angleterre et de l'Irlande qu'il gérait déjà. Jusqu'ici directeur des partenaires de l'éditeur dans l'Hexagone, Dominique Loiselet remplace quant à lui Philippe Birot à la tête de Websense France. L'éditeur opère également un nouveau découpage en France en identifiant clairement le périmètre d'action de ses collaborateurs afin de se concentrer sur les partenaires Premium et Authorized. Les revendeurs seront gérés par les grossistes. Ces derniers changent également puisque Websense remplace Azlan par ComputerLinks, plus européen au goût de l'éditeur. «ComputerLinks était déjà très actif en Europe à travers ses filiales, et nous avons souhaité harmoniser nos grossistes à l'échelle européenne, explique Dominique Loiselet. Il est par ailleurs probable que, à moyen terme, chaque pays européen réduira ses grossistes au nombre de deux. » Ces distributeurs ne seront pas seuls pour gérer les plus petits partenaires revendeurs car la filiale française vient de recruter Loïc Payet au poste de commercial SMB. Ce marché était auparavant managé depuis l'Angleterre et devient avec ce recrutement un nouvel axe de croissance pour l'éditeur. Deux commerciaux grands comptes gèrent donc les 20 partenaires qui réalisent 80% de son chiffre d'affaires, tandis que Loïc Payet et les grossistes s'occupent des autres. Dominique Loiselet annonce que son objectif de chiffre d'affaires pour 2006 s'élève à 9 millions de dollars, (CA 2005 : 6 M$), répartis équitablement entre nouveaux revenus et renouvellement de revenus.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité