408 Md$ de dépenses en services de cloud public en 2021

Croissances des valeurs annuelles des souscriptions par types de services de cloud public entre 2020 et 2021. Source : IDC

Croissances des valeurs annuelles des souscriptions par types de services de cloud public entre 2020 et 2021. Source : IDC

Les opérateurs de cloud public ont dégagé ensemble 29% de croissance en valeur l'an dernier. Microsoft reste le numéro un mondial tous segments confondus et écrase la concurrence dans le SaaS avec près de 68% de part de marché.

Si le marché des services de cloud public affiche traditionnellement une belle santé, il a connu une année 2021 particulièrement dynamique. Au point d'égaler son précédent record de croissance qui datait de 2017. IDC indique, en effet, que les souscriptions aux services IaaS, PaaS et SaaS ont représenté 408 Md$ l'an dernier, soit une hausse de 29% par rapport aux 12 mois précédents. Selon Dave McCarthy, analyste au sein du cabinet d'études, ce résultat tient au fait que « ces dernières années ont montré qu'en période difficile, les entreprises s'appuient de plus en plus sur les services cloud pour moderniser leurs opérations. Cette tendance devrait se poursuivre, car les fournisseurs de cloud public offrent davantage de moyens d'étendre les services cloud aux centres de données sur site et aux emplacements périphériques. »

Les services d'infrastructures gagnent du terrain

Segment le plus mature du marché des services de cloud public, le SaaS demeure la principale source de revenus des fournisseurs du secteur. Il a généré pour 177 Md$ de souscriptions l'an dernier, ou 23,5% de plus que les 148 Md$ de 2020. En comparaison, les revenus de tous les autres segments ont été nettement inférieurs mais affichent, pour la plupart, une croissance bien plus importante. Ainsi, le chiffre d'affaires réalisé par les opérateurs a crû de 35,6% à 91,3 Md$ dans le IaaS, de 39,1% à 68,2 Md$ dans le PaaS, et de 26,4% à 71,2 Md$ dans le SIS (System Infrastructure Software as-a-Service). IDC estime que ces progressions vont s'amplifier, principalement dans les domaines du IaaS et du PaaS.

Microsoft, Amazon Web Services, Salesforce, Google, et SAP sont, dans l'ordre, les principaux acteurs du marché mondial de services de cloud public. Tous segments confondus, ils se sont adjugés ensemble 40% de la valeur du secteur en 2021, contre 36,6% en 2020. Microsoft doit son rang de numéro un toutes catégories principalement à sa domination dans le SaaS, où il dispose de 67,8% de part de marché. AWS, de son côté, profite de ses 40% de part de marché sur les segments cumulés du IaaS, PaaS et SIS, où Microsoft s'adjuge tout de même 24% des revenus.

Les petits fournisseurs focalisés sur les besoins spécifiques

Bien que le marché des services de cloud public soit majoritairement dans les mains d'un petit nombre d'acteurs, ces derniers co-existent avec une longue et saine traîne d'intervenants de taille plus modeste. Dans le domaine des services cloud d'infrastructure les leaders s'adjugent près des trois quarts des revenus du marché en proposant des services PaaS spécifiques à des cas d'utilisation ciblés ou des services de calcul, de données ou de gouvernance de réseau cross-cloud. Leurs petits homologues tirent leur épingle du jeu en se focalisant davantage sur le marché du SaaS, où les clients demandent des réponses à des besoins spécifiques.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité