AMD : les puces Kaveri repoussées à début 2014

Les puces Kaveri d'AMD (photo DR)

Les puces Kaveri d'AMD (photo DR)

Le fondeur a repoussé la livraison de ses puces, nom de code Kaveri au début de l'année prochaine. Elles doivent permettre aux PC de bureaux et portables d'améliorer sensiblement le rendu graphique et de supporter les spécifications de la HSA Fondation.

AMD a annoncé du retard dans la livraison des puces Kaveri. En fait, elles équiperont d'abord les PC de bureau. On pourra en trouver sur le marché à partir de janvier 2014. Les portables arriveront ensuite. « Les puces seront également utilisées dans les serveurs et les systèmes embarqués », comme l'a déclaré au cours du Developper Summit 2013 qui se tient du 11 au 13 novembre à San José, Californie, Lisa Su, vice-présidente senior et directrice générale des entités opérationnelles d'AMD au niveau mondial.

« Les puces Kaveri combinent les derniers processeurs graphiques d'AMD avec les CPU nom de code Steamroller. Elles permettent d'avoir un rendu de jeu équivalent à des consoles de jeux sur les PC », a ajouté la dirigeante. Les puces Kaveri pourront compter jusqu'à quatre coeurs CPU et huit coeurs GPU. Elles reposent sur la même technologie graphique que celle des futures consoles de jeux Xbox One de Microsoft et PlayStation 4 de Sony. « En terme de performance, elles peuvent atteindre les 856 gigaflops, ce qui veut dire qu'elles dépassent la plus rapide des puces d'Intel, nom de code Haswell », a déclaré Lisa Su.

Retard et support des spécifications HSA

La livraison de la puce a été retardée de quelques mois. Selon un document de production mis en ligne par AMD, il était prévu que les puces Kaveri équiperaient des ordinateurs portables et desktop grand public dès cette année. Kaveri remplacera les puces baptisées Richland que l'on trouve dans des PC commercialisés plus tôt cette année. « Les puces Kaveri seront également compatibles avec les API de bas niveau nom de code Mantle. Cela va permettre de reproduire un rendu de console aux jeux sur PC », a expliqué la vice-présidente senior d'AMD.

Les puces Kaveri sont aussi les premières à supporter les spécifications du système d'architecture hétérogène, une interface matérielle ouverte que soutient la Fondation HSA dirigée par AMD. Le HSA (Heterogeneous System Architecture) permet de décharger facilement le processeur de certaines tâches et de les faire prendre en charge par les GPU des serveurs, des PC et des terminaux mobiles. L'exécution de code en parallèle et la répartition des tâches entre CPU, GPU et autres processeurs, devraient améliorer les performances mais aussi réduire la consommation d'énergie.

La Fondation HSA a également écrit des API qui vont permettre aux développeurs de créer des programmes sans avoir à se préoccuper du matériel sur lequel leur code sera exécuté. « L'informatique hétérogène repose sur le silicium », a déclaré Lisa Su. En juin dernier, lors du salon Computex, AMD avait déjà montré un prototype de sa puce. Le concepteur devrait donner plus de détails sur Kaveri lors du CES qui se tiendra du 7 au 10 janvier 2014 à Las Vegas.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité