AMD pourrait porter sa gamme Radeon sur les appareils mobiles

En perte de vitesse sur les marché des PC et des serveurs, AMD espère rebondir sur celui des puces graphiques pour mobiles.

En perte de vitesse sur les marché des PC et des serveurs, AMD espère rebondir sur celui des puces graphiques pour mobiles.

Loin d'être au mieux de sa forme, AMD n'a pas vraiment abandonné le secteur mobile. Aujourd'hui, le fabricant de puces se dit prêt à fabriquer des puces graphiques pour appareils mobiles, mais seulement en partenariat ou sous licence.

Comme l'a déclaré cette semaine Raja Koduri, vice-président senior et architecte en chef du groupe Radeon Technologies d'AMD, « AMD pourrait produire un processeur graphique pour terminaux mobiles sur la base de sa gamme de produits Radeon, mais seulement dans certaines circonstances ». Ce dernier a précisé qu'AMD pourrait produire des GPU mobiles uniquement dans le cadre d'un partenariat ou d'un accord de licence, mais que le fabricant de puces n'a aucune intention de développer lui-même un GPU pour les appareils mobiles.

En 2009, AMD avait cédé sa division graphique mobile au fondeur Qualcomm, qui utilise sa technologie dans un GPU mobile appelé Adreno, anagramme de Radeon. Depuis, l'entreprise californienne ne fabrique que des circuits graphiques pour PC et pour appareils embarqués. Les puces graphiques sont difficiles à développer et elles coûtent cher à produire, mais AMD pourrait s'impliquer dans une production massive de GPU personnalisés, marché qui représente potentiellement des millions de dollars. Depuis plusieurs années, AMD fabrique des puces personnalisées pour s'ouvrir à d'autres marchés que celui du PC. En 2015, le fabricant de processeurs a livré plus de 50 millions de puces personnalisées, notamment pour la Xbox One de Microsoft et pour les consoles de jeux PlayStation 4 de Sony. Le marché de la puce personnalisée représente une part de plus en plus importante des revenus d'AMD.

Nvidia peine à percer sur le marché des mobiles 
Les processeurs graphiques peuvent mobiliser beaucoup de puissance et vider la batterie des terminaux. « AMD pourrait réduire la taille de ses GPU et faire en sorte qu'ils consomment moins d'énergie », a déclaré Jim McGregor, analyste principal chez Tirias Research. Les GPU basse consommation que produit AMD pour les systèmes embarqués peuvent traiter la vidéo 4K, et le fabricant pourrait exploiter cette même architecture sur les appareils mobiles. Mais le marché du GPU mobile est un marché où le succès n'est pas garanti. L'expérience de Nvidia en est la preuve. Ses cartes graphiques haut de gamme et très gourmandes en énergie n'ont pas trouvé leur voie dans les appareils mobiles. Nvidia a juste réussi à faire adopter ses puces Tegra - qui associent CPU et GPU - par une poignée de fabricants de tablettes.

Le marché graphique est aujourd'hui dominé par Imagination, dont les puces graphiques équipent l'iPhone et l'iPad d'Apple, et par ARM, dont les puces graphiques Mali sont utilisées dans les terminaux mobiles Galaxy de Samsung. « Les clients pourraient se tourner vers les puces graphiques pour mobile d'AMD si ce dernier peut proposer des améliorations technologiques radicales », a estimé Jim McGregor. « Dans le cas contraire, le choix d'AMD de se limiter à un partenariat ou un de la fabrication sous licence semble en effet plus judicieux », a-t-il ajouté. « D'autant que je ne pense pas qu'il y aura foule au portillon », a encore déclaré l'analyste.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité