AMD présente sa feuille de route Ryzen 2018 au CES

Lisa Su, CEO d'AMD, montre la dernière puce mobile Radeon Vega de l'entreprise.

Lisa Su, CEO d'AMD, montre la dernière puce mobile Radeon Vega de l'entreprise.

En plus des APU et d'un GPU mobile, AMD a dévoilé sa feuille de route Ryzen pour les deux prochaines années au CES de Las Vegas.

A l'origine d'une bonne surprise en 2017 avec le lancement de ses puces Ryzen, AMD ne se repose pas sur ses lauriers en dévoilant au CES de Las Vegas (du 9 au 12 janvier 2018) ses plans pour des puces Zen 2 et 3, un Threadripper de 2ème génération, et sa prochaine plateforme GPU gravée en 7nm. La société a aussi présenté une puce Vega mobile. Et ce n'est même pas la liste complète des produits à venir, qui comprend encore deux APU Ryzen avec des noyaux graphiques Vega intégrés.

Le plan de reconquête d'AMD, qui a trop longtemps laissé le champ libre à Intel, est aujourd'hui conforté par la tourmente que connaît son concurrent avec les failles Meltdown et Spectre. « Pour nous, tout tourne autour du calcul haute performance », a déclaré Lisa Su, CEO d'AMD. « Le calcul haute performance est la partie la plus passionnante de l'industrie des semi-conducteurs ».

Des APU Ryzen avec noyaux Vega

Tous ceux qui sont obsédés par la construction de l'ultime PC de jeu à petit budget  seront comblés par les deux prochaines puces d'entrée de gamme d'AMD. Le Ryzen 5 2400G sera équipé de quatre coeurs avec SMT et fonctionnera à une fréquence de base de 3,6 GHz avec un mode turbo à 3,9 GHz. Pour la partie graphique, la puce sera dotée de 11 noyaux Vega. Le prix annoncé est de 169 $ HT. Le Ryzen 3 2200G intégrera quatre coeurs sans SMT et fonctionnera à une fréquence de base de 3,5 GHz (3,7GHz en mode turbo). Pour ce qui est de la partie graphique, il comprendra 8 noyaux Vega et coûtera 99 $ HT.

Si ces deux puces seront bien loin des performances des modèles haut de gamme, elles permettent toutes les deux de jouer avec une configuration bon marché. Le Ryzen 5 2400G offrira des performances de jeu comparables à celles d'un Intel Core i5-8400 et d'un GeForce GT 1030 dans de nombreux jeux. À 169 $ HT, il coûtera beaucoup moins cher que les 288 $ HT du combo Intel et Nvidia. Les deux APU devraient être disponibles en février prochain, a indiqué AMD. Ils sont entièrement compatibles avec les cartes mères existantes de la série 3 mais nécessiteront des mises à jour du BIOS avant de fonctionner.

AMD a déclaré que les cartes-mères reposant sur un chipset X400 seront bientôt disponibles. Les détails du jeu de composants X400 n'ont pas été dévoilés, mais celui-ci devrait améliorer la prise en charge des processeurs Zen+. Il s'agira probablement d'une mise à niveau de la plateforme existante. 

L'architecture Zen+ attendue au 2e trimestre

Le fondeur de Santa Clara a aussi expliqué qu'une nouvelle itération de ses puces Ryzen, reposant sur l'architecture Zen+, arriverait en avril, en utilisant un processus de fabrication 12 nm au lieu de l'actuel 14 nm. La société n'a pas expliqué sa nomenclature, mais a simplement indiqué que les processeurs afficheraient des performances plus élevées que les puces Ryzen actuelles. Ces processeurs Ryzen seront équipés du contrôle de fréquence Precision Boost 2 et d'un booster de vitesse XFR2 amélioré. La gestion de la mémoire cache sera revue tout comme les temps d'accès à la RAM avec une latence réduite. Des responsables d'AMD ont officieusement précisé qu'il fallait s'attendre une augmentation des performances d'au moins 10% (par rapport la génération actuelle).

Feuilles de route Zen 2 et 3

Après Zen+, AMD proposera la microarchitecture Zen 2 en 2019 en utilisant une technologie de gravure 7 nm. Un an plus tard, Zen 3 sera déployé avec un procédé amélioré en 7 nm+. Les détails des puces sont encore loin d'être disponibles, mais les dirigeants d'AMD ont compris qu'il fallait occuper le terrain et profiter de la surface médiatique du CES pour vendre sa technologie. Intel ne fait rien d'autre avec ses roadmaps judicieusement publiées tous les ans.

2e génération Threadripper

Pour les amateurs de puissance brute, AMD a indiqué qu'une puce Threadripper de seconde génération était dans les tuyaux. Encore une fois, les détails sur cette itération sont clairsemés, mais l'entreprise a programmé son lancement dans la seconde moitié de l'année 2018, ce qui suggère que ses noyaux Zen+ pourraient être la base de toute puce Threadripper mise à jour.

Vega et Navi gravés en 7nm

AMD n'a bien sûr pas oublié de vendre ses prochains circuits graphiques et a déclaré que cette année verrait sa première puce Vega gravée en 7nm. Les joueurs ne seront toutefois pas les premiers livrés puisque les premières pièces seront réservées aux systèmes destinés aux traitements de machine learning. La prochaine architecture graphique reposant sur le noyau Navi sera également fabriquée en 7nm, puis un noyau graphique sans nom de code arrivera en 7nm+.

Vega arrive aussi sur les PC portables

AMD et Intel ont récemment dévoilé une puce graphique Radeon personnalisée, mais Intel ne sera pas la seule à bénéficier de noyaux Vega. AMD a annoncé un minuscule GPU Radeon Vega Mobile. Comme la version pour PC de bureau, Vega Mobile utilise une mémoire HBM2 sophistiquée. Son encombrement est minime et sa hauteur ne dépasse pas 1,7 mm AMD indique que la puce est destinée aux ordinateurs portables de jeu d'entrée de gamme. Peu performants donc.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité