Annuels Cheops Technology : le chiffre d'affaires porté à 137 M€

Nicolas Leroy-Fleuriot a repris les rênes de Cheops Technology, à la suite à la revente avortée de l’entreprise sur fond de litige entre les associés de GIPSI, la holding historique de la société. Crédit photo : D.R.

Nicolas Leroy-Fleuriot a repris les rênes de Cheops Technology, à la suite à la revente avortée de l’entreprise sur fond de litige entre les associés de GIPSI, la holding historique de la société. Crédit photo : D.R.

Le groupe Cheops Technology a enregistré 11,3% de croissance annuelle lors de son dernier exercice. Il a bénéficié d'une remise sur les rails de sa filiale Suisse DFi rachetée en 2020 et de la bonne tenue de l'ensemble de ses divisions.

Cheops Technology a clos son exercice 2021-2022 fin avril sur une nouvelle année de croissance. Le prestataire de services IT a dégagé 128,4 M€ de chiffre d'affaires, soit une progression de 8,2% sur 12 mois. A l'inverse, le résultat d'exploitation s'est replié de 2,7% à 9 M€, légèrement impacté par la pénurie de matériels et le retour à un niveau normal de dépenses sur certains postes en période post Covid, explique l'entreprise. Cela n'a pas empêché le résultat courant avant impôts de progresser de 2,4% (9,4 M€) ni le résultat net de gonfler de 4,3% (5,9 M€).

Près de 10 M€ de revenus en Suisse

A ces résultats, il faut ajouter ceux de DFi Service, la filiale suisse du groupe, rachetée en 2020. Cette société, consolidée dans les comptes depuis le deuxième semestre 2020-2021, avait déjà entamé sa remise sur les rails de la croissance au cours de ces six mois. Lors des 12 mois de l'exercice 2021-2022, elle a généré des revenus en hausse de 9% à 9,8 M€ et un résultat d'exploitation positif de 0,7 M€. Sa contribution à l'activité du groupe a permis de porter le chiffre d'affaires global de ce dernier à 137,3 M€ (+11,3%) et son résultat net à 6,6 M€ (+7,9%).

Cheops Technology indique que le cloud computing continue d'être l'axe essentiel de de son développement. Durant l'exercice écoulé, les facturations liées à cette activité ont crû de plus de 11%. Néanmoins, précise le groupe, la hausse de son activité globale tient aussi à la bonne tenue de l'ensemble de ses activités. Dans le détail, celui-ci est organisé en cinq divisions que sont « cloud et services managés », « infrastructure » (métier historique du groupe), « réseau sécurité et communications unifiées », « modernisation technologique ».

Croissance externe : les société actives dans le cloud surveillées

Pour le compte de 5 premiers mois de son exercice en cours, Cheops Technology revendique une progression de revenus de 5%. Outre le développement organique sur lequel elle mise, la société « continue de rester ouverte à toutes les opportunités qui pourraient se présenter en termes de croissance externe, afin d'étoffer encore un peu plus ses domaines d'expertises [...]. A ce titre, les sociétés ayant une activité autour du Cloud public seront particulièrement étudiées ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité